L'aviation civile va adopter un régime de régulation des émissions de CO2


L'OACI a dévoilé un projet de résolution, que devrait adopter la communauté internationale fin septembre, établissant un premier régime de mesures et de compensation des émissions de gaz à effet de serre de ce secteur.


La nouvelle norme d'émission de CO2 dépend du poids de l'appareil © DCI
La nouvelle norme d'émission de CO2 dépend du poids de l'appareil © DCI
L'aviation civile va adopter un régime de régulation des émissions de CO2. Cette mesure était très attendue, alors que les rejets du secteur aérien, tout comme ceux du secteur maritime, n'ont pas été pris en compte dans l'accord de Paris sur le climat signé en décembre lors de la Cop21.

2019 et 2020, années de référence

Ce régime mondial de mesures basées sur le marché (MBM) "est un élément important de la stratégie de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) pour atténuer la croissance des émissions de CO2 du secteur de l'aviation civile", a fait valoir cette agence des Nations unies établie à Montréal. Ses 191 États membres seront appelés à l'adopter lors de l'Assemblée générale qui se tient du 27 septembre au 7 octobre dans la métropole québécoise.
Ce régime de compensation et de réduction de carbone pour l'aviation internationale (Corsia) devra limiter les hausses de CO2 provenant du secteur aérien en se fixant comme références les années 2019 et 2020. Selon le texte de la résolution, diffusé vendredi 2 septembre, une première phase, basée sur le volontariat, sera menée de 2021 à 2026, suivie d'une seconde phase entre 2027 et 2035, obligatoire cette fois pour toute la communauté internationale, à l'exception des pays les moins développés, des petits États insulaires et des pays en développement sans littoral.
Ce projet de résolution fait suite à la conclusion en janvier d'un accord au sein d'un groupe d'experts des Nations unies applicable dès 2020 pour les nouveaux modèles d'appareils. Selon la recommandation de ce comité, la nouvelle norme d'émission de CO2, qui dépend du poids de l'appareil, s'appliquera aux nouveaux modèles lancés en production à partir de 2020, et aux nouvelles livraisons dès 2023. Les experts ont également recommandé une date de fin de production pour les avions qui ne se conforment pas à la norme à partir de 2028.

AFP

Mardi 6 Septembre 2016



Lu 272 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse