L'avion du MH17 abattu par de "nombreux projectiles"



Le Boeing de Malaysia Airlines qui s'est écrasé mi-juillet avec 298 personnes à son bord dans l'Est de l'Ukraine sous contrôle des séparatistes a été abattu par "un grand nombre de projectiles", selon un rapport préliminaire rendu public mardi 9 septembre. Les enquêteurs néerlandais (193 victimes avaient cette nationalité) ne donnent aucune indication sur la nature des "projectiles" ni sur leur origine, mais le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a estimé que la description technique des événements alimentait "la forte suspicion" d'un tir de missile, déjà évoqué en juillet par les Occidentaux. Kiev ayant dit avoir repéré quelques jours avant la tragédie l'entrée sur son territoire, en provenance de Russie, d'un dispositif de tir de missiles, ce rapport risque d'accentuer la pression occidentale sur Moscou, sous la menace de nouvelles sanctions économiques européennes. "Ceci entraîne une forte suspicion sur un tir de missile sol-air ayant abattu le MH17", a déclaré le chef du gouvernement malaisien. "De plus amples investigations doivent avoir lieu avant d'en être certain", a-t-il néanmoins nuancé. Un dirigeant séparatiste a démenti mardi 9 septembre toute implication dans ce drame. "Je ne peux dire qu'une chose : nous n'avons tout simplement pas d'équipements techniques capables d'abattre un Boeing", a déclaré Alexandre Zakhartchenko, "Premier ministre" de la République populaire unilatéralement proclamée de Donetsk. Le Boeing 777-200 s'est "disloqué en vol, en raison probablement de dégâts structurels causés par un grand nombre de projectiles à haute énergie qui ont pénétré de l'extérieur dans l'avion", a soutenu le Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité (OVV), chargé de l'enquête. "Il n'y a aucune indication selon laquelle le crash a été causé par une défaillance technique, ou par les actions de l'équipage" du Boeing qui assurait le vol Amsterdam-Kuala Lumpur et qui était "qualifié et expérimenté", a assuré l'OVV.

Maude Brulard et Béatrice Le Bohec

Mercredi 10 Septembre 2014



Lu 45 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse