L'élargissement du canal de Panama coûtera plus cher que prévu


L'élargissement du canal de Panama va coûter davantage que prévu en raison de milliards de dollars de dépassements réclamés par le consortium qui mène les travaux, a reconnu l'administrateur du canal.


Les nouvelles écluses du canal de Panama doivent être livrées en 2016, avec plus d'un an de retard © ACP
Les nouvelles écluses du canal de Panama doivent être livrées en 2016, avec plus d'un an de retard © ACP
Le Groupe uni pour le canal (GUPC), le consortium qui supervise la modernisation des écluses du canal de Panama, réclame au total 2,39 milliards de dollars (2,06 milliards d'euros) de plus que ce qui était prévu initialement en raison de surcoûts et retards dans le chantier. Les travaux devaient originellement coûter 5,25 milliards de dollars.
Début janvier, un comité d'arbitrage indépendant, créé pour intercéder entre le consortium mené par le constructeur espagnol Sacyr et l'Autorité du canal de Panama (ACP), a donné raison au consortium "sur ses principales demandes" et a établi que l'APC devrait lui verser 234 millions de dollars (194 millions d'euros), avait annoncé Sacyr.

Impossible de chiffrer

"Au final, oui, cela nous coûtera plus que ce que nous avions prévu à l'origine", a déclaré l'administrateur du canal, Jorge Quijano, lors de l'installation d'une première porte d'écluse sur le Pacifique. "Nous savons que nous allons dépasser le budget, ce que nous ne savons pas encore, c'est dans quelle mesure", a indiqué la responsable du projet d'élargissement, Ilya Espino. Le projet, qui souffre déjà d'un an de retard, a fait face à des grèves et d'âpres affrontements concernant les surcoûts. La livraison du projet, qui était originellement planifiée pour le centenaire de l'ouvrage en 2014, a été repoussée à début 2016.
Les travaux d'élargissement du canal ont débuté en 2007, avec la construction d'un troisième jeu d'écluses afin de pouvoir accueillir les navires modernes. Environ 5 % du commerce maritime mondial transite par le canal, dont les premiers utilisateurs sont les États-Unis et la Chine. Le Nicaragua voisin a quant à lui lancé la construction le mois dernier d'un canal concurrent, un projet de 50 milliards de dollars mené par une entreprise chinoise qui compte l'achever d'ici cinq ans. Ce canal, ainsi que ses deux ports, seront conçus pour permettre le passage des plus gros navires au monde.
Même après l'achèvement de son élargissement, la voie navigable centenaire du Panama ne pourra accueillir que des navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs.

AFP

Mardi 20 Janvier 2015



Lu 180 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse