L'emploi portuaire en progression de 5 % à Marseille


À Marseille, l’emploi portuaire a progressé de 5 % depuis 2007, selon la direction du Grand Port maritime de Marseille. Avec 43.500 emplois liés à l’activité portuaire en 2011 et 3,5 milliards d’euros de valeur ajoutée, le port de Marseille dit confirmer "son rôle moteur de l’économie locale".


© GPMM
© GPMM
Quatre mois après la publication du rapport de l'OCDE intitulé "La Compétitivité des villes portuaires : le cas de Marseille-Fos", le Grand Port maritime de Marseille-Fos (GPMM) rappelle qu'en 2007, le nombre d'emplois générés par l'activité portuaire s'élevait en 2007 à 41.300. Selon l’étude conduite par le cabinet Sémaphores en 2011 sur le poids économique du port phocéen, avec 5 % de progression, ce chiffre atteignait quatre ans plus tard la barre des 43.500, soit 8 % des emplois salariés privés des Bouches-du-Rhône.
"Sans surprise, ce sont les secteurs de l’industrie, des grandes familles professionnelles portuaires et de la logistique terrestre de marchandises qui concentrent le plus d’emplois liés", indique l'établissement, ajoutant que 22 % des effectifs industriels du département sont liés au port, soit près de 16.000 emplois malgré une baisse de 6 % sur la période, effet de la crise. À l’opposé, les professions portuaires résistent plutôt bien dans le contexte actuel et comptent 5 % d’emplois de plus qu’en 2007 (soit 13.100 emplois).

12 % de croissance des effectifs dans la logistique terrestre

Et de souligner que c'est la logistique terrestre qui tire le mieux sont épingle du jeu avec une croissance de 12 % des effectifs liés à l’activité portuaire depuis 2007 (soit 11.500 emplois), grâce à l’ouverture de nouveaux entrepôts.
Depuis 2007, l’emploi lié au port s’est renforcé sur les territoires où se développent des activités de logistique terrestre et maritime comme le SAN Ouest Provence, grâce aux plates-formes de Clesud et Distriport notamment.
Avec plus de 18.000 emplois liés sur son territoire, dont 75 % des professions portuaires, la communauté urbaine de Marseille semble confirmer son attractivité pour le tertiaire maritime et portuaire. Dans les prochaines années, l’augmentation attendue du trafic conteneurisé devrait venir encore renforcer le poids économique du port dans son environnement local. D'autant que le GPMM table sur un trafic global de 5 millions d'EVP à l'horizon 2025.

Vincent Calabrèse

Vendredi 8 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Mars 2013 - 17:06 BP2S : enjeux et défis du shortsea


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse