L'heure du dernier voyage pour le "Costa Concordia"



Modélisation du remorquage du "Concordia" jusqu'aux chantiers navals de Gênes © Titan Salvage
Modélisation du remorquage du "Concordia" jusqu'aux chantiers navals de Gênes © Titan Salvage

Le "Concordia", échoué depuis deux ans et demi devant le port du Giglio après son naufrage qui avait fait 32 morts, quittera définitivement l'île toscane mardi 22 juillet. Il entamera son dernier voyage vers Gênes, où il sera démantelé. Propriété de l'armateur italien Costa, qui appartient lui-même au groupe américain Carnival, le navire de 114.500 tonnes, redressé en septembre au cours d'une opération sans précédent de rotation de sa coque, y sera alors détruit.
Cette fin aura été précédée par une semaine entière de renflouement du navire, débutée le 14 juillet : cette opération délicate a vu le paquebot flotter à nouveau "tout seul" et ses différents ponts ressortir de l'eau. Lent et minutieux, le renflouement a pris plus de temps que prévu, notamment en raison de vents violents ayant soufflé en milieu de semaine.
Deux remorqueurs, "l'un néerlandais, l'autre enregistré aux Vanuatu", emmèneront le "Concordia" jusqu'à Gênes à une vitesse "maximum de deux nœuds", selon l'ingénieur de chez Costa, Franco Porcellacchia. Ce dernier voyage, qui devrait durer quatre jours, le verra passer à 25 kilomètres de la Corse, près de l'île d'Elbe, et à 10 kilomètres de l'île italienne de Capraia.
Plusieurs navires seront mobilisées par les autorités italiennes pour faire face aux risques de pollution lors du remorquage du Costa Concordia du large de la Toscane à Gênes, notamment à proximité de la Corse, ce qu'a confirmé le ministère français de l'Écologie.
Après avoir demandé des garanties à son homologue transalpin suite aux préoccupations formulées par certains élus corses, Ségolène Royal a précisé les mesures prévues par l'Italie. Ainsi, l'épave doit être escortée par un avion des garde-côtes qui fera des relevés environnementaux, quatre remorqueurs de haute-mer pour des activités anti-pollution, deux unités pour le soutien à ces activités, une unité pour la récupération des déchets solides et une embarcation pour la localisation des dauphins et baleines.
Une fois arrivé à Gênes, le paquebot devra encore être surélevé afin de pouvoir être amarré aux quais du chantier où il sera démantelé.
Menée par Costa et effectuée par le consortium américano-italien Titan-Micoperi, l'opération de sauvetage a un coût total de quelque 1,5 milliard d'euros. Ce montant recouvre le redressement du paquebot, son renflouement, sa stabilisation, son trajet jusqu'à Gênes puis son démantèlement.


AFP

Lundi 21 Juillet 2014



Lu 69 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse