L'interdiction des ordinateurs en vol est "inacceptable"



Alexandre de Juniac, directeur général de l'Iata © Iata
Alexandre de Juniac, directeur général de l'Iata © Iata
L'interdiction des ordinateurs en cabine imposée par les États-Unis et la Grande-Bretagne sur certains vols en provenance de pays arabes et de Turquie est "inacceptable", a déclaré mardi 28 mars le directeur général de l'Association internationale du transport aérien (Iata), Alexandre de Juniac. Ces mesures, interdisant également les tablettes et d'autres appareils électroniques dans les avions, sont en vigueur depuis samedi 25 mars, Londres et Washington invoquant des risques d'attentats. "Les mesures actuelles sont une solution inacceptable à long terme, quelles que soient les menaces qu'elles tentent de conjurer", a dit Alexandre de Juniac devant le Conseil des relations internationales de Montréal (Corim). Le patron du groupement des compagnies aériennes s'est interrogé sur la pertinence de ces mesures car le passage aux portiques de sécurité permet de détecter les produits pouvant entrer dans la composition d'explosifs. "Même à court terme, il est bien difficile de comprendre leur efficacité. Et elles créent des distorsions commerciales importantes", a estimé le directeur de l'association regroupant les compagnies aériennes du monde entier. "Ce n'est pas une question de coûts" pour les compagnies ou les aéroports de mettre en œuvre de telles mesures de sécurité. Mais, a-t-il estimé, "nous pouvons en attendre un impact significatif sur le plan commercial" pour les compagnies visées avec des passagers qui préféreront passer par d'autres aéroports. "Nous appelons les gouvernements à travailler avec l'industrie pour trouver une manière d'assurer la sécurité des vols sans priver les passagers de leurs appareils électroniques personnels", a demandé Alexandre de Juniac.
La directive américaine affecte les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de dix aéroports internationaux de pays arabes et de Turquie. Les huit pays dont les compagnies et les aéroports sont concernés sont tous alliés ou partenaires des États-Unis : Turquie, Jordanie, Égypte, Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Émirats arabes unis et Maroc. L'interdiction britannique concerne des avions à destination ou en provenance de Turquie, du Liban, de la Jordanie, d'Egypte, de Tunisie et d'Arabie saoudite. "L'industrie s'est rapidement organisée pour mettre en place ces nouvelles exigences. Cela a été un défi", a encore noté Alexandre de Juniac. Mais, les compagnies auraient apprécié "d'avoir le minimum d'informations pour mettre en place des mesures appropriées" de la part des gouvernements américains et britanniques, a-t-il déclaré. La mise en soute des ordinateurs portables ou autres équipements électroniques en très grand nombre posent un risque supplémentaire en raison de leurs batteries au lithium-ion, a estimé en substance Alexandre de Juniac. L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) avait il y a an an interdit le transport en soutes de batteries lithium-ion à la demande des compagnies aériennes et des associations de pilotes pour des raisons de sécurité.

AFP

Mercredi 29 Mars 2017



Lu 441 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:00 Le trafic des aéroports parisiens en hausse €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse