L'interopérabilité des télépéages routiers retardée


Bruxelles pointe le retard des États européens dans l'harmonisation de leurs systèmes de télépéages routiers et annonce des sanctions.


© RFF/Capa/Christel Sasso (Toma)
© RFF/Capa/Christel Sasso (Toma)
Dans un rapport, la Commission européenne pointe le retard des États membres de l'Union dans la mise en œuvre du Système européen de télépéage (Set). Lancé en 2004, le projet Set vise dans un premier temps à alléger les contraintes des conducteurs de poids lourds assurant des transports internationaux puis celles de tous les usagers.
Il s'agit de rendre interopérables les différents systèmes de péage pour permettre l'embarquement à bord d'une seule unité de télépéage et la conclusion d'un contrat unique. Le Set s'inscrit dans une démarche plus large de Bruxelles, qui souhaite ainsi supprimer "des procédures lourdes pour les utilisateurs transfrontaliers", réduire la congestion routière et diminuer le coût des équipements de péage. "Un conducteur de camion se rendant de Lisbonne à Bratislava via Lyon, Milan, Munich et Vienne, souhaitant régler les péages par voie électronique doit actuellement s’abonner à au moins sept contrats de paiement de péage avec autant de concessionnaires et avoir à bord autant d’unités embarquées. Cette réalité est en contradiction avec la vision d’une mobilité sans rupture dans un espace européen unique des transports", déplorent les commissaires.

Partage d'informations

Le rapport présenté le 7 septembre convient que le Set ne pourra être opérationnel pour le 8 octobre 2012, comme prévu initialement. Il désigne aussi les manques, dont "l’inachèvement des cadres législatifs et réglementaires dans la plupart des États membres", censés aboutir à l'ouverture des systèmes de péage aux fournisseurs commerciaux du Set. Le retard dans les investissements pour mettre les équipements en conformité et l'absence de véritable régime pour financer les essais en situation des prestataires sont aussi pointés.
Pour rectifier le tir, la Commission a publié un guide de candidature Set pour les parties prenantes du secteur. Elle demande aussi aux États de publier à l'adresse des éventuels fournisseurs les informations sur toutes les infrastructures à péage sur leur territoire et enjoint les organismes européens de normalisation à adopter les normes essentielles au Set.
À court terme, la Commission demande aux États membres de développer le Set d'abord au niveau régional et prévient qu’elle engagera des procédures d’infraction dès le 8 octobre contre ceux dont le cadre législatif ne serait pas entré en vigueur.

Franck André

Vendredi 14 Septembre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse