L'intersyndicale accuse Petroplus


L'intersyndicale de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, près de Rouen, a accusé vendredi 2 mars la maison mère suisse d'avoir mis la main jeudi 1er mars, avec l'aval des banques, sur du brut stocké au Havre qui constituait une partie de son "trésor de guerre".


Ce brut d'une valeur de 25 millions d'euros était stocké dans le port pétrolier d'Antifer, au Havre, dans l'attente de son acheminement par oléoduc vers la raffinerie qui est actuellement à l'arrêt. Il a été chargé jeudi dans un pétrolier pour une destination inconnue, a assuré Yvon Scornet, porte-parole de l'Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC. Selon ce syndicaliste, les banques ont levé la saisie qui pesait sur ce stock depuis la mise en faillite de Petroplus et ont permis à la branche marketing de Petroplus basée en Suisse de l'emporter. "C'est ni plus ni moins un acte de piraterie", a dénoncé Yvon Scornet. L'intersyndicale souligne que cet événement a coïncidé avec l'adoption jeudi par l'Assemblée nationale d'une loi destinée à empêcher le détournement d'actifs d'une entreprise défaillante comme Petroplus. L'intersyndicale dispose toujours de la plus grande partie de son "trésor de guerre" qui est stocké dans l'enceinte même de la raffinerie. D'une valeur d'environ 220 millions d'euros, il est constitué de produits pétroliers raffinés et est destiné "à faire face à toute éventualité".
La raffinerie de Petit-Couronne, qui emploie 550 personnes, a été arrêtée début janvier après le gel par les banques des lignes de crédit de Petroplus qui compte quatre autres sites en Europe. Placée en redressement judiciaire fin janvier, elle devrait redémarrer courant mai grâce à un contrat ponctuel de six mois conclu avec Shell.
Par ailleurs, la société de courtage d'hydrocarbures Gunvor va racheter la raffinerie d'Anvers, en Belgique, qui appartenait également Petroplus. L'usine a une capacité de raffinage de plus de 100.000 barils de pétrole par jour, et une capacité de stockage de plus de 1,2 million de m3.

AFP

Lundi 5 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse