L'offre de transport a progressé de 4 % au 1er juillet 2012


Au 1er juillet 2012, les vingt-cinq premiers armateurs mondiaux du secteur de la ligne régulière conteneurisée contrôlaient 87 % de la flotte globale. En raison de l'affrètement de certains navires, l'offre de transport a progressé de 4 % en trois mois, estime le consultant Dynamar qui souligne que le "top 10 des armateurs" reste inchangé à l'exception d'un petit changement dans l'ordre établi. Evergreen s'est hissé à la cinquième place.


© American Association of Port Authorities
© American Association of Port Authorities
À l'exception du taïwanais Evergreen qui a remplacé Hapag-Lloyd au cinquième rang, le "top 10" des grands armateurs mondiaux de Dynamar n'a pas varié par rapport au classement du premier trimestre de l'année. Le trio de tête semble immuable depuis de nombreuses années. Les trois premiers rangs sont toujours occupés par des acteurs européens. Maersk Line et ses filiales, avec une flotte de 646 navires et une offre de transport s'élevant à 2,611 millions d'EVP, reste à la première place. L'armateur danois est suivi du suisse MSC, avec ses 472 porte-conteneurs et une capacité de 2,221 millions d'EVP, et de CMA CGM. Le groupe armatorial français* exploite aujourd'hui au total 404 navires et met sur le marché du conteneur 1,345 million d'EVP.

"Un quinté de tête composé de trois européens et deux asiatiques"


Dès le quatrième rang, apparaissent des armateurs asiatiques. En effet, le chinois Coscon, avec sa flotte composée de 160 navires cellularisés pour une offre de transport de 721.000 EVP, est situé tout juste derrière CMA CGM. Il est suivi par le taïwanais Evergreen qui déploie 178 navires mais propose 668.000 EVP de capacité.
L'allemand Hapag-Lloyd, qui a été détrôné de la cinquième place, s'est donc retrouvé au sixième rang au 1er juillet, avec 146 navires et 642.000 EVP de capacités déployées. Il est suivi d'APL, avec 138 unités pour 616.000 EVP, qui a enregistré une croissance en termes d'offre de transport de 4 % en un an. Quant à China Shipping, il se conforte au huitième rang avec 152 navires et 582.000 EVP de capacité offerte, en hausse de 18 %. Au neuvième rang, le coréen Hanjin opère 108 unités pour 555.000 EVP et le japonais Mol ferme la marche des dix premiers armateurs mondiaux avec 112 navires pour 506.000 EVP de capacité (en hausse de 21 % sur un an).
Dans la catégorie des dix armateurs suivants, quelques changements sont intervenus. Le hong-kongais OOCL a gagné deux places, passant du treizième rang au onzième, avec 91 unités en exploitation et une capacité de 426.000 EVP. Son confrère et concurrent japonais NYK, avec 98 navires et 426.000 EVP, a perdu une place pour se retrouver en douzième position. Dans un environnement asiatique, l'allemand Hamburg Süd, avec 99 unités en exploitation et 406.000 EVP déployées, est placé au treizième rang alors qu'il était situé à la fin du premier trimestre au douzième.

Hyundai a gagné trois places

Avec une flotte de 64 unités et 357.000 EVP en exploitation, le coréen Hyundai a gagné trois places en trois mois, se hissant de la dix-septième à la quatorzième position. Le taïwanais Yang Ming est resté à la même position tandis que "K" Line a progressé de la seizième à la quatorzième place. Quant à l'israélien Zim, il a perdu un rang pour finir à la fin du deuxième trimestre en dix-septième position. De leurs côtés, l'asiatique Pil et le sud-américain CSAV ont troqué leur place en trois mois. Le chilien, avec 61 navires et une offre de transport s'élevant à 269.000 EVP, est passé de la dix-huitième position à la dix-neuvième et le singapourien a gagné un rang avec une flotte de 147 unités et 298.000 EVP. Enfin, les cinq derniers armateurs du "top 25" n'ont pas connu d'évolution en trois mois.
Au sein de ce palmarès, CSAV, T.S. Lines, Wan Hai et HDS Lines sont les quatre armateurs qui exploitent des flottes plus réduites qu'il y a un an, constate Dynamar. En matière de capacité déployée, X-Press Feeder, Mol, CSCL et Coscon ont vu leur nombre d'EVP progresser sur la même période, relève l'expert hollandais.

* qui contrôle également ANL, Cagema, Cheng Lie, Comanav, Delmas, Fas, McAndrews et US Lines

Vincent Calabrèse

Mercredi 11 Juillet 2012



Lu 769 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse