LDA dénonce la volonté de CGG de réduire sa flotte


Le président du directoire du groupe français Louis-Dreyfus Armateurs a dénoncé la décision du groupe de services parapétroliers CGG de réduire de plus de moitié sa flotte de prospection sismique en se passant de ceux sous pavillon français et gérés par LDA.


CGG a annoncé jeudi 5 novembre une réduction de 40 % de ses effectifs © CGG
CGG a annoncé jeudi 5 novembre une réduction de 40 % de ses effectifs © CGG
Vendredi 6 novembre, en s'adressant dans un courrier aux employés de son groupe, Louis-Dreyfus Armateurs (LDA), Édouard Louis-Dreyfus a dénoncé, de la part de CGG, des "considérations sans doute essentiellement financières plutôt que techniques ou opérationnelles" pour privilégier ses navires sous drapeau norvégien, jugeant cette décision "bien peu patriote".

"Notre maison est bien mal récompensée"

Pour le président du directoire de LDA, la décision de la CGG est "dramatique d'un point de vue humain" en touchant une activité dans laquelle "un grand nombre d'officiers français et de personnels sédentaires, et également de nombreux marins philippins, se sont fortement investis". "Notre maison, qui s'est tant battue pour développer et défendre le pavillon français et le savoir-faire de nos marins, est aujourd'hui bien mal récompensée", a-t-il par ailleurs regretté, précisant que "c'est une de nos activités spécifiques qui est maintenant amenée à disparaître". Édouard Louis-Dreyfus s'est par ailleurs engagé, auprès des employés de l'armateur, à ce que "les conséquences sociales de la décision de CGG soient aussi limitées que possible".
Face à un marché pétrolier durablement dégradé, CGG a annoncé jeudi 5 novembre une réduction de 40 % de ses effectifs par rapport à leur niveau de 2012 avec, notamment, la diminution de sa flotte de prospection sismique, qui doit passer à cinq navires d'ici le deuxième trimestre 2016 contre onze actuellement et même dix-huit fin 2013. L'entreprise spécialisée dans les études et équipements sismiques pour la prospection pétrolière est frappée de plein fouet par la réduction des investissements des producteurs d'hydrocarbures face à la chute des cours du pétrole, réduits de plus de moitié depuis mi-2014.

AFP

Lundi 9 Novembre 2015



Lu 278 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse