La CFDT signe un volet pour la préretraite des routiers



La CFDT a décidé de ne pas signer le second volet © Renault Trucks
La CFDT a décidé de ne pas signer le second volet © Renault Trucks
La CFDT, premier syndicat du transport routier de marchandises, a décidé de signer l'un des deux volets de l'accord pour sauver le dispositif permettant aux chauffeurs de camions de cesser de travailler à 57 ans. Cet accord, conclu mardi 11 mars après trois mois de discussions tendues, permet d'appliquer le relèvement de 2 à 2,8 % des cotisations finançant le Congé de fin d'activité (CFA) décidé en décembre. Le patronat conditionnait cette hausse à un accord des syndicats sur quatre contreparties pour réformer le régime. Avec la signature de la CFDT, qui pèse 33 % des voix représentatives, le premier avenant recueille l'aval de tous les syndicats. Il entérine le passage de 25 à 26 ans de la condition d'ancienneté, l'abaissement du plafond de l'allocation versée et l'obligation d'embauche d'un conducteur cotisant lorsqu'un chauffeur prend son CFA.
En revanche, la CFDT, opposée à un accord scindé en deux parties, a décidé de "ne pas signer le second volet", supprimant la dérogation dite carrière longue qui permet aux salariés ayant commencé à travailler très jeunes de partir plus tôt à la retraite, a expliqué Thierry Cordier, représentant de la CFDT-Transports. "Nous étions à l'initiative de la proposition de suspension de la dérogation, avec un retour à bonne fortune, mais je n'avais pas mandat pour signer deux accords, donc nous ne signons que le premier", a-t-il ajouté. "Personne n'est à mettre au pilori. Tout le monde a pris ses responsabilités", estime Thierry Cordier. Ce second avenant a reçu l'aval de trois syndicats (FO, CFTC et CFE-CGC) totalisant 40 % des voix. Pour être valide, un accord doit réunir au minimum 30 % des voix et ne pas être contesté par une majorité. La CGT a fait savoir qu'elle ne s'y opposerait pas.
Constatant l'état de cessation des paiements du dispositif, le commissaire aux comptes avait déclenché il y a une semaine la procédure d'alerte, prélude à une saisine du tribunal en vue d'une mise en redressement. Fin janvier, le CFA affichait une trésorerie déficitaire de 7,6 millions d'euros, en plus d'un déficit structurel de 185 millions d'euros. Pour la CFDT, "la prochaine étape est de négocier un accord dérogatoire permettant aux salariés licenciés économiquement de bénéficier du CFA" alors qu'il faut être en activité pour y prétendre. "Je pense à tous les chauffeurs de Mory Ducros ayant 56 ans et 25 ans de conduite", a ajouté Thierry Cordier, selon lequel les discussions doivent démarrer le 31 mars.

AFP

Lundi 17 Mars 2014



Lu 82 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse