La Caisse des dépôts va prendre le contrôle Transdev


La Caisse des dépôts (CDC) va prendre le contrôle du gestionnaire de réseaux de transports publics Veolia Transdev, codétenu jusqu'ici avec Veolia Environnement, qui amorce ainsi son processus de désengagement annoncé du secteur des transports.


© Franck André
© Franck André
La Caisse des dépôts va prendre le contrôle de Veolia Transdev. Les deux groupes ont précisé mardi 23 octobre que cet accord, qui prévoit une montée de la CDC à 60 % du capital de Veolia Transdev, était encore provisoire et que les discussions n'étaient pas terminées. La prise de contrôle de Veolia Transdev par la Caisse des dépôts faisait l'objet de nombreuses rumeurs depuis plusieurs semaines, même si le scénario initialement échafaudé était tout autre. Envisagée un temps par Veolia, l'idée d'introduire ses parts en Bourse avait été abandonnée en raison des conditions de marché dégradées, tout comme l'hypothèse d'une cession à un acteur tiers. Un temps pressenti pour reprendre cette participation, le fonds d'investissement Cube Infrastructure, contrôlé par la banque Natixis, n'avait pas été retenu et le dossier avait été retardé cet été par l'arrivée de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépôts. C'est finalement à travers une augmentation de capital de 800 millions d'euros, que la CDC va souscrire en convertissant des prêts d'actionnaires qu'elle a accordés à sa filiale, que se fera la montée au capital de la Caisse.
Peu après avoir bouclé la fusion de ses activités de transport avec celles de la CDC pour former Veolia Transdev au printemps 2011, Veolia Environnement avait annoncé son intention de se désengager des transports pour se recentrer sur les services (eau, propreté, services énergétiques) et alléger sa dette. Veolia Transdev, numéro deux français de son secteur derrière Keolis (groupe SNCF), ploie elle-même sous une lourde dette de 1,8 milliard d'euros.
L'accord entre la CDC et Veolia Environnement prévoit que ce dernier reprenne en direct la participation de 66 % de Veolia Transdev dans la compagnie maritime Société nationale Corse-Méditerranée (SNCM), qui dessert l'île de Beauté. Ce faisant, le géant des services devrait faciliter la vente des 40 % de Veolia Transdev qu'il détient encore, en séparant les deux dossiers.
Récemment, les aides publiques reçues par la SNCM ont été remises en cause par la justice européenne et la compagnie pourrait avoir à les rembourser pour un montant total d'environ 230 millions d'euros, alors qu'elle est déjà confrontée à des pertes, à une rude concurrence et aux incertitudes de la desserte publique de la Corse.
Une fois dans le giron de la CDC, Veolia Transdev va procéder à des cessions "ciblées" d'activités et refinancer sa dette existante pour être en mesure de rembourser Veolia Environnement. Veolia précise pas combien il espère ainsi récupérer, mais le groupe s'engage à informer les marchés financiers "le cas échéant" des évolutions du projet. Début octobre, "Le Figaro" indiquait que la CDC s'était résolue à imposer à Veolia Transdev "un régime minceur plus sévère que prévu" touchant des "actifs internationaux en perte ou trop consommateurs de capitaux". Le président de la RATP, Pierre Mongin, avait, de son côté, affirmé début septembre être intéressé par une partie des actifs de Veolia Transdev que ses actionnaires pourraient céder à l'avenir, une sortie alors vertement critiquée par le directeur général de la CDC.

Mehdi Cherifia

Mardi 23 Octobre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse