La Chine conteste l'arrêt de la privatisation du port du Pirée


La Chine a fait part de son inquiétude après l'annonce du nouveau gouvernement grec d'interrompre la privatisation du port du Pirée, convoité par Cosco.


Cosco était pressenti pour racheter les 67 % de parts de l'État grec dans le port du Pirée © KGR
Cosco était pressenti pour racheter les 67 % de parts de l'État grec dans le port du Pirée © KGR
Le ministère chinois du Commerce a réagi, le 29 janvier, à l'arrêt de la privatisation du port du Pirée, annoncé par le nouveau gouvernement grec, alors que le conglomérat d'État Cosco était pressenti pour en racheter la majorité des parts. "Nous avons appris par des articles de presse que le nouveau gouvernement en Grèce a annoncé le 28 janvier mettre un terme à la privatisation du port du Pirée. Cela nous préoccupe beaucoup", a déclaré Shen Danyang, porte-parole du ministère. "Nous comptons exhorter le gouvernement grec à protéger les droits et intérêts légaux des sociétés chinoises en Grèce, dont Cosco", a-t-il ajouté.

Thessalonique concerné aussi

Le nouveau gouvernement grec a fait part de son intention d'"arrêter" plusieurs processus de privatisation, dont celle du port athénien. Ce dernier était une pièce maîtresse du vaste plan de privatisations exigé par les créanciers du pays. "Nous allons arrêter la privatisation du port du Pirée et de celui de Thessalonique", conformément au programme de Syriza qui vient de remporter les élections, a indiqué le 28 janvier le ministre adjoint de la Marine marchande, Théodoros Dritsas, à l'issue du premier conseil des ministres dirigé Alexis Tsipras.
Le conglomérat chinois Cosco a déjà acquis deux terminaux du port et a été pressenti pour le rachat des 67 % de parts que l'État grec possède dans la société gestionnaire de l'infrastructure. Le processus de privatisation avait été lancé par le précédent gouvernement de coalition (conservateurs-socialistes) d'Antonis Samaras.
À Pékin, le ministère chinois des Affaires étrangères, avait d'abord réagi de manière modérée. "En 2008, le groupe Cosco a obtenu une concession pour développer les deux principaux terminaux à conteneurs du port du Pirée. Ce projet est un exemple de coopération gagnant-gagnant entre les deux pays et nous pensons que les deux gouvernements auront à cœur de poursuivre la coopération dans différents secteurs, puisqu'elle apporte des bénéfices aux deux peuples", avait dit Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise.

AFP

Jeudi 29 Janvier 2015



Lu 144 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse