La Chine réduit des taxes à l'export sur l'acier


Le gouvernement chinois a annoncé une baisse des taxes à l'exportation sur certains produits sidérurgiques, alors que le pays inonde déjà le monde de ses colossaux excédents.


Face au ralentissement de la croissance domestique, les sidérurgistes chinois en grande difficulté © Tata Steel
Face au ralentissement de la croissance domestique, les sidérurgistes chinois en grande difficulté © Tata Steel
La Chine n'a pas l'intention de baisser de pied dans la guerre de l'acier qu'elle se livre avec les producteurs européens et américaine. À partir du 1er janvier, les taxes sur la fonte brute ("pig iron") de pureté supérieure seront abaissées dans le pays à 10 %, et celles sur certaines billettes d'acier seront ramenées à 20 %, contre des droits de douane fixés à 25 % cette année, a indiqué le ministère des Finances.
Le secteur chinois de la sidérurgie pâtit durement du ralentissement de la croissance économique du géant asiatique – qui devrait tomber cette année à son plus bas niveau depuis un quart de siècle.
Face à une demande intérieure et internationale morose, les aciéristes ont légèrement réduit leur offre mais la Chine se retrouve avec des surcapacités de 340 millions de tonnes, qu'elle tente d'écouler massivement à l'étranger. Ce déferlement à des prix défiant toute concurrence, alimente une forte pression sur les cours et compromet la fragile reprise des sidérurgistes européens et américains, qui en appellent désormais aux autorités.

Impact exagéré ?

Pourtant, certains experts relativisaient l'impact réel des réductions de taxes dévoilées mercredi par Pékin. "Les volumes exportés de fonte brute de pureté supérieure ou de billettes ne sont pas si considérables, ce ne sont pas des produits majeurs", observait Xu Xiangchun, analyste du cabinet Mysteel, cité par l'agence Bloomberg. "À moins que le gouvernement n'abolisse totalement les taxes à l'export sur l'acier, ces modifications cosmétiques de la fiscalité n'apporteront pas une grande aide aux sidérurgistes chinois" en grande difficulté, soulignait-il.
Parallèlement, le ministère des Finances a également indiqué que des taxes à l'export pour plusieurs produits chimiques seront réduites voire supprimées, comme cela a été fait en 2015 pour d'autres produits. Les exportations chinoises ont reculé en novembre pour le cinquième mois consécutif, chutant de 6,8% sur un an.

AFP

Jeudi 10 Décembre 2015



Lu 225 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse