La Chine renforce ses contrôles douaniers


La Chine a renforcé ses contrôles douaniers sur les marchandises japonaises qui arrivent dans ses ports, ont affirmé vendredi 21 septembre des entreprises nippones, sur fond de tension territoriale entre les deux pays.


© OOCL
© OOCL
La Chine renforce ses contrôles douaniers sur les produits japonais. "Nos équipes en Chine nous ont rapporté que des produits japonais arrivant dans les ports chinois faisaient face à des procédures douanières plus tatillonnes", a expliqué Tsutomu Suehara, porte-parole de la maison de commerce japonaise Sojitz. Les marchandises sont plus souvent contrôlées qu'en temps normal dans les ports de Tianjin et Qingdao, a-t-il précisé. "Cela n'a pas encore d'effet direct sur nos affaires", a-t-il toutefois ajouté. Un porte-parole d'une autre maison de commerce nippone, Itochu, a lui aussi fait état de contrôles plus nombreux dans ces deux ports.

Grève du zèle

Les douanes chinoises avaient déjà pratiqué la grève du zèle il y a exactement deux ans, lors de la précédente crise sino-nippone autour des îles Senkaku contrôlées par le Japon et que la Chine revendique sous le nom de Diaoyu. La tension était montée à l'époque après l'arrestation d'un capitaine chinois dont le chalutier avec percuté deux navires des garde-côtes japonais près de ces îles inhabitées. "En 2010, tous les produits japonais étaient systématiquement contrôlés, ils sont moins nombreux cette fois" malgré le renforcement des procédures, a estimé M. Suehara. Il y a deux ans, les autorités chinoises avaient en outre bloqué un temps leurs exportations vers le Japon de terres rares, des métaux essentiels à la fabrication de produits technologiques comme les voitures hybrides, les écrans plats et les téléphones portables.
Aucune action de ce type n'a été signalée jusqu'à présent par les sociétés nippones d'import-export actives en Chine. Le quotidien nippon "Mainichi" a pour sa part affirmé que des marchandises étaient bloquées à Shanghai en raison de procédures d'importation plus strictes. "Si les contrôles étaient renforcés à Shanghai, l'effet serait important sur les firmes japonaises, car le volume et la variété des marchandises qui y passent sont beaucoup plus importants", a prévenu M. Suehara. La Chine est le premier partenaire commercial du Japon, qui est le troisième ou quatrième de la Chine - après les États-Unis, l'UE et l'Association des nations du Sud-Est asiatique prise en temps qu'entité commune.

AFP

Vendredi 21 Septembre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse