La Chine va-t-elle passer au 3e rang mondial des nations maritimes ?


Si l'opération de fusion entre China Shipping Container Line et Cosco Container Line englobait également les 14 autres armateurs nationaux figurant au palmarès des 100 premiers opérateurs mondiaux de la ligne régulière conteneurisée, la Chine passerait au troisième rang mondial des nations maritimes dans le secteur. Dynamar se livre à des calculs de prospective...


© Hafen Hamburg
© Hafen Hamburg
L'opération de fusion en cours entre les deux grands armateurs chinois conteneurisés que sont China Shipping Container Line (CSCL) et Cosco Container Line (Coscon), la filiale du groupe chinois Cosco, ne laisse pas indifférente la planète shipping. La question ("L'Antenne" du 4 septembre 2015), jusqu'ici souvent non confirmée de source officielle, semble trouver une première réponse avec les négociations qui ont démarré dans la sphère ministérielle à Pékin. Le consultant néerlandais Dynamar se livre à un petit jeu consistant à additionner au conglomérat chinois issu en toute hypothèse des deux géants du shipping les 14 autres armateurs nationaux placés dans le Top 100 de la ligne régulière.

Derrière le Danemark et la Suisse et devant la France et Taïwan

Du coup, avec 605 porte-conteneurs et une capacité de 1,87 millions d'EVP, l'"Empire du milieu" passerait au troisième rang mondial derrière deux pays européens (le Danemark et la Suisse) et devant la France et Taïwan. Un classement qui ne correspond pas à la stratégie maritime d'un pays mais à la puissance des armateurs nationaux.
Ainsi, grâce à la présence de Maersk Line et d'Unifeeder, le Danemark resterait placé en effet au premier rang des nations maritimes. Un seul acteur, le deuxième opérateur mondial MSC, permettrait à accorder à la Suisse son deuxième rang.

"Que doit-on attendre de la fusion entre China Shipping et Coscon ?"


Derrière la Chine, la France, avec 481 navires et une capacité de 1,81 million d'EVP serait au troisième rang. Une place due essentiellement au groupe CMA CGM devant Taïwan, avec une flotte de 429 unités pour 1,70 million d'EVP (4 armateurs), et l'Allemagne (4 acteurs également), au sixième rang, avec 324 navires représentant 1,60 million d'EVP.
Autre particularité sur laquelle s'attarde Dynamar, le nombre d'opérateurs (9) présents à la fois sur le sol sud-coréen et en territoire américain est identique. Mais cette diversité ne place pas les deux pays au même rang et accuse un écart impressionnant. La Corée et les États-Unis sont respectivement au huitième rang et au treizième rang avec 340 porte-conteneurs et 1,20 million d'EVP de capacité pour le "Pays du matin calme" et 122 unités et 149.000 EVP pour les États-Unis.
Autre constat relevé par l'étude du consultant néerlandais, avec 1,5 million d'EVP, la capacité mise sur le marché par le Japon (298 navires pour six armateurs) est 24 fois supérieure à celle du Royaume-Uni, qui se chiffre à 62.000 EVP (déployés par 3 opérateurs avec une flotte de 53 porte-conteneurs).
Dernier constat, les 20 premiers armateurs opèrent 80 % des porte-conteneurs dans le monde et contrôlent 94 % de la capacité mondiale.
Pour l'heure, nul ne sait si l'opération de fusion entre CSCL et Coscon entraînera une rationalisation de la flotte et à une refonte de la stratégie maritime du pays en matière de ligne régulière ou si elle consistera simplement à additionner le nombre de navires et les capacités des entités afin de peser plus lourd sur le marché mondial.

Vincent Calabrèse

Mercredi 16 Septembre 2015



Lu 1111 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse