La Commission des ports d'Outre-Mer guidée par une charte


À l'issue de sa première réunion en Guyane, la Commission des ports d'Outre-Mer, qui regroupe les Grands Ports maritimes de La Réunion, de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Guyane, Saint-Martin et Mayotte ainsi que les Ports autonomes de la Nouvelle-Calédonie et de Papeete, a décidé d'adopter une "charte". Une nouvelle rencontre est prévue à La Réunion en avril.


La prochaine rencontre se tiendra à La Réunion © Grand Port maritime de La Réunion
La prochaine rencontre se tiendra à La Réunion © Grand Port maritime de La Réunion
Placée sous l'égide de l'Union des ports de France (UPF), la réunion de la Commission des ports d'Outre-Mer (CPOM), qui s'est déroulée du 16 au 20 octobre 2013, a été l'occasion pour ses membres de jeter les bases d'un partenariat, selon Geoffroy Caude, le délégué de l'UPF. Cette première rencontre a permis d'évoquer un projet de rapprochement, de faire le point sur les retombées économiques du secteur croisières et de réfléchir à faire des opérations de lobbying communes.
A été évoqué le projet d'implantation d'exploitation pétrolière à Dégrad-des-Cannes et les opérations nécessaires pour le passage de manutention de bord navires à bord à quai.
La prochaine rencontre, qui se tiendra à La Réunion, devrait être l'occasion de dévoiler le contenu des projets stratégiques de chacun de ses membres et de faire le point sur l'évolution des trafics. Le président délégué de l'UPF, François Soulet de Brugière (qui vient d'accéder à la présidence du nouveau Conseil de surveillance du Grand Port maritime de Dunkerque), ne voit pas de grands changements pour les anciens ports autonomes. Tel est le cas du Grand Port maritime de la Guadeloupe. Selon lui, "le président du directoire a une plus grande liberté d'action".

"Pas de GIE de type Haropa en vue"

Reste à savoir si les membres de la CPOM auraient intérêt à mener des opérations de lobbying communes pour obtenir gain de cause auprès de leurs financeurs en déposant des demandes de subventions communes. "Je ne vois pas se constituer de dossier commun" de demandes de financement, rectifie François Soulet de Brugière. Quant aux ententes commerciales pouvant se former autour des ports ultramarins, il estime : "Je ne vois pas de GIE de type Haropa se former à l'horizon, Outre-Mer".

"Les ports des Antilles rêvent de devenir des hubs"


Le président délégué de l'UPF estime que l'attractivité des ports français et les nouvelles conventions seront au menu de la rencontre d'avril de la Commission des ports d'Outre-Mer. "Les ports des Antilles rêvent de devenir des hubs", indique-t-il, rappelant que Pointe-à-Pitre et Fort-de-France imaginent bénéficier des retombées positives des travaux d'élargissement du canal de Panama dans le secteur du conteneur. Les ports français ultramarins de la région restent toutefois confrontés à la concurrence de leurs homologues étrangers d'Amérique centrale qui restent plus compétitifs en termes de coût de main-d'œuvre.
Quant au Grand Port maritime de la Guyane, il affiche un certain dynamisme avec la future implantation d'un groupe pétrolier. François Soulet de Brugière est persuadé que ce redémarrage de la filière hydrocarbures dynamisera également le secteur des marchandises diverses.

Vincent Calabrèse

Mercredi 26 Février 2014



Lu 53 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse