La Direction de la concurrence saisie sur les pratiques tarifaires de compagnies aériennes



Air France, Air Austral et Corsair ont simultanément augmenté leurs tarifs entre Paris et La Réunion © Air Austral
Air France, Air Austral et Corsair ont simultanément augmenté leurs tarifs entre Paris et La Réunion © Air Austral
La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) va demander des "clarifications" à plusieurs compagnies aériennes sur leurs pratiques tarifaires, en raison de soupçons sur une "forme d'entente" sur les prix, a indiqué mardi 16 février le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron. Le ministre, qui intervenait lors de la séance des questions au gouvernement de l'Assemblée nationale, a indiqué par ailleurs qu'il avait demandé à Air France, dont l'État est actionnaire, "des clarifications des pratiques tarifaires" sur "La Réunion et sur d'autres liaisons". Il avait été interpellé par le député de La Réunion, Thierry Robert (MoDem), qui s'interrogeait sur une "entente" entre les trois compagnies françaises reliant l'île à Paris notant qu'elles avaient "récemment décidé d'augmenter leurs tarifs de manière quasi simultanée". "Les comportements que vous dénoncez ne sont pas satisfaisants et semblent indiquer qu'il y a une forme d'entente", a répondu Emmanuel Macron. "Nous avons observé des comportements tarifaires qui ne sont pas justifiés ou du moins pas justifiés jusqu'alors", a-t-il poursuivi faisant état d'"une augmentation par trois compagnies au moins, de 20 euros en classe économique en période basse et de 30 euros pour la saison haute". "En tant qu'actionnaire de référence d'une de ces compagnies, j'ai demandé des clarifications des pratiques tarifaires, non seulement sur La Réunion mais sur d'autres liaisons", a-t-il ajouté. L'État est actionnaire à hauteur de 17 % d'Air France qui dessert - ainsi que les compagnies Air Austral et Corsair - l'île de La Réunion. Il a précisé que ses services avaient demandé à la DGCCRF "de se rapprocher de ces compagnies pour que toutes les clarifications puissent être apportées". Il s'est engagé à rendre compte de ces investigations et démarches "qui touchent non seulement la liaison de l'Hexagone à La Réunion mais à plusieurs territoires".

AFP

Mercredi 17 Février 2016



Lu 235 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse