La FCPAS, un interlocuteur force de propositions sur l'axe Seine


Après avoir signé ses statuts constitutifs le 21 avril à Paris, la Fédération des communautés portuaires de l’axe Seine prépare sa feuille de route. Avec le concours des professionnels privés, membres de ses quatre unions portuaires, le travail commence pour forger une culture commune, susceptible de créer de futures collaborations compétitives et durables.


Olivier Jamey, président de la Communauté portuaire de Paris, Michel Segain, président de l’Union maritime et portuaire du Havre et président de la FCPAS, Erwan Le Meur, président de la Communauté portuaire de Gennevilliers, et Philippe Dehays, président de l’Union portuaire rouennaise © FCPAS
Olivier Jamey, président de la Communauté portuaire de Paris, Michel Segain, président de l’Union maritime et portuaire du Havre et président de la FCPAS, Erwan Le Meur, président de la Communauté portuaire de Gennevilliers, et Philippe Dehays, président de l’Union portuaire rouennaise © FCPAS
À l’heure de l’enquête d’utilité publique consacrée à la liaison fret Gisors-Serqueux, l’union des communautés portuaires de l’axe Seine prend tout son sens, selon Michel Segain. Pour le président de l’Union maritime et portuaire du Havre nommé à la tête de la nouvelle fédération pour deux ans, "l’enjeu est de peser sur les sujets stratégiques pour l’avenir de l’axe Seine et pour l’économie nationale. Avec Haropa, les collectivités locales et les pouvoirs publics, il est urgent d’adopter une nouvelle approche, de chasser en meute, préparer et répondre ensemble aux dossiers européens pour lesquels nous sommes en compétition". Dans cet esprit, la Fédération des communautés portuaires de l’axe Seine (FCPAS) a déjà rencontré le préfet Philizot, délégué interministériel au développement de la vallée de Seine. Une nouvelle rencontre est prévue en juin enrichie d’échanges avec les collectivités territoriales. Si la liaison fret Gisors-Serqueux se classe au rang de ses priorités, Michel Segain insiste aussi sur "la nécessité de réindustrialiser l’axe Seine", et de promouvoir l’intermodalité via, par exemple, l’aménagement d’un accès fluvial direct à Port 2000.

Apprendre à se connaître

Si les projets portés par les quatre ports ne manquent pas, l’une des premières missions de la FCPAS "est de faire travailler nos communautés et ses professionnels ensemble. Pour cela il faut mieux se connaître", déclare Erwan Le Meur, vice-président de la nouvelle fédération et à la tête de la communauté portuaire de Gennevilliers.

"L’axe Seine doit devenir un gateway logistique européen"

Une vision commune avec les deux autres vice-présidents de la FCPAS : Philippe Dehays de l’Union portuaire rouennaise et Olivier Jamey de la Communauté portuaire de Paris : "L’axe Seine doit devenir un gateway logistique européen", défendent-ils en écho aux missions parlementaires en cours sur les façades maritimes nationales et leurs dessertes terrestres auprès desquelles la fédération souhaite être entendue. Dans la perspective du Grand Paris et la mise en place de chaînes logistiques intégrées dans des filières diverses jusqu’à la distribution urbaine, "nos communautés ont des expertises à partager pour un développement harmonieux et durable de nos métiers complémentaires", assure Olivier Jamey. "Cette collaboration doit être synonyme de compétitivité et de qualité de service pour nos clients", approuve Philippe Dehays en soulignant que ce chantier doit être lancé sans attendre en l’élargissant à la fiscalité et au foncier.

Érick Demangeon

Mercredi 27 Avril 2016



Lu 683 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse