La FNTP compte sur les infrastructures de transport


La crise devrait s'amplifier l'an prochain dans les travaux publics, avec un recul de l'activité de 2,5 % et une perte de 5.000 emplois, mais le secteur espère toujours une volonté forte de l’État pour développer les infrastructures de transport et ainsi enrayer cette tendance.


© RFF/Vents
© RFF/Vents
Les travaux publics comptent sur les infrastructures pour enrayer la crise. "La récession s'est poursuivie en 2012 et la crise s'amplifiera en 2013", a affirmé mardi 11 décembre Patrick Bernasconi, le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP). Les grands projets, comme les LGV, "ne vont pas sauver l'année", a-t-il souligné. Avec un chiffre d'affaires de 39,9 milliards d'euros en 2012, soit une baisse de 1,5 % par rapport à 2011, "le secteur est redescendu à son niveau d'il y a dix ans et 20.000 emplois ont été détruits depuis 2007 dont 3.000 en 2012", a expliqué M. Bernasconi.

"Dans l'attente de la remise à plat du Snit"


La création de la nouvelle banque publique des collectivités locales, chapeautée par la Banque postale, a toutefois rassuré la FNTP car ce secteur représente 45 % du total des commandes quand les LGV comptent pour seulement 4 %. La Banque postale prévoit en effet de mettre 5 milliards d'euros à disposition des collectivités locales en 2013 pour des prêts allant jusqu'à vingt ans.

Risque de récession

La FNTP attend surtout que la commission chargée de remettre à plat le Schéma national des infrastructures de transport (Snit) remette son rapport, en opérant notamment un "élagage" dans la précédente mouture jugée trop ambitieuse. "Si la France s'exclut des grands réseaux de transports européens, au profit notamment de la Suisse et de l'Autriche, elle sera perdante pour sa croissance", affirme M. Bernasconi. Le président de la FNTP plaide ainsi notamment pour la réalisation du canal Seine-Nord, véritable "serpent de mer" depuis au moins vingt ans, un projet susceptible de plaire aux écologistes, même s'il doit être construit à un coût moindre que celui envisagé. "S'il n'y a pas de changements importants dans la prise de décision de travaux, le secteur des travaux publics sera en récession pour plusieurs années", a enfin averti M. Bernasconi.

Christian Charcossey

Mercredi 12 Décembre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse