La France débloque 200 M EUR en prêts pour le train régional de Dakar


Le gouvernement français va débloquer près de 200 millions d'euros de prêts pour financer le train express régional de Dakar, un "projet phare", priorité de la visite en France du président sénégalais, Macky Sall.


Le gouvernement sénégalais a commandé à 15 trains à Alstom © Alstom
Le gouvernement sénégalais a commandé à 15 trains à Alstom © Alstom
La France va débloquer presque 200 millions d'euros en prêts pour le train régional de Dakar. "La France est le premier partenaire du Sénégal", a souligné Macky Sall, après la signature des protocoles de prêts du Trésor et de l'Agence française de développement (AFD) à la présidence française. "Ce partenariat porte le symbole de la modernité avec le projet phare de ligne de train express régional", a ajouté le président sénégalais. En tout, la France apportera, avec des prêts du Trésor à taux de marché et de l'Agence française de développement, à taux bonifiés, un financement de 195 millions d'euros.
Ce train express régional, qui doit entrer en service fin 2018, vise à désengorger Dakar. "La France est le seul pays, en dehors des banques de développement, qui accompagne le Sénégal pour un tel projet", a précisé Macky Sall.

"La France est le premier partenaire du Sénégal"


Le gouvernement sénégalais a commandé à 15 trains à Alstom. La construction de la voie ferrée a été attribuée à un consortium détenu à 45 % par Eiffage, aux côtés des entreprises turque Yapi Merkezi et sénégalaise CSE. Le montant du contrat s'élève à 373,5 millions d'euros, soit 245 milliards de francs CFA. Cette somme s'ajoute aux 225 millions d'euros (148 milliards de francs CFA) qui seront versés à Engie et Thales pour la signalisation ferroviaire, l'alimentation électrique et les systèmes de communication.
La SNCF et la RATP ont elles aussi signé mardi 20 décembre avec le Sénégal un accord pour l'exploitation et la maintenance du réseau. Le projet prévoit la construction de quatorze stations pour relier Dakar à l'aéroport, distant de 55 km. La mise en service de l'aéroport Blaise-Diagne, plusieurs fois reportée, est quant à elle prévue pour décembre 2017.
Par ailleurs, Macky Sall s'est félicité du "retour des "majors"" du pétrole au Sénégal. Total a signé un accord avec Dakar pour l'exploration de pétrole en offshore profond. "Si Total veut explorer notre bassin sédimentaire, je pense que c'est très positif pour le Sénégal", s'est-il réjoui.

Une bonne visibilité pour Alstom

Le train express de Dakar vient compléter le carnet de commandes d'Alstom et donne au groupe ferroviaire une visibilité "de l'ordre de quatre à cinq ans", a déclaré lundi 19 décembre le secrétaire d'État à l'Industrie, Christophe Sirugue, lors d'une visite avec le président sénégalais sur le site alsacien de Reichshoffen. Macky Sall, en visite d'État à l'invitation du président François Hollande, est venu visiter les ateliers alsaciens d'Alstom chargés de construire les 15 rames du train express de Dakar. Le président sénégalais a pu monter dans une rame témoin toute équipée du futur train, qui reliera Dakar à son nouvel aéroport international d'ici fin 2018. Le gouvernement sénégalais a commandé 15 trains Coradia polyvalents bi-mode - diesel et électrique - de quatre voitures chacun, capables de transporter 400 passagers à 160 km/h. Les trains disposent d'un système de climatisation "très performant" et sont adaptés pour résister aux conditions environnementales du Sénégal. Ils doivent être livrés dans 24 mois. Le coût du projet est de 225 millions d'euros. Ce contrat est "une très bonne nouvelle pour le site de Reichshoffen, mais pas que pour ce site, puisque d'autres usines du groupe Alstom vont bénéficier de cette commande", notamment les sites de Tarbes et du Creusot, a commenté le secrétaire d'État à l'Industrie. Le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, a dit espérer que ce train bi-mode soit porteur en termes de contrats, "à la fois en Afrique du Nord, mais aussi en Afrique subsaharienne".

AFP

Mercredi 21 Décembre 2016



Lu 433 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse