La Guadeloupe plus épargnée par la réforme


Si la réforme n'induit pas de profondes mutations pour la Guadeloupe, qui est un ex-Port autonome, elle entraîne des changements plus importants pour la Martinique, la Guyane et La Réunion, à savoir les trois autres ports qui étaient concédés aux Chambres de commerce (CCI).


© GPM de Guadeloupe
© GPM de Guadeloupe
La réforme concerne trois ports de la Caraïbe et un port de l'océan Indien. Selon les spécialistes, l'État a estimé qu'elle permettrait à ces quatre ports de se développer de manière "homogène et responsable". Le législateur n'a pas songé à inclure dans le texte les ports des collectivités d'Outre-Mer (Com) que sont Nouméa et Tahiti ou Mayotte (qui est devenu un département français en 2011).

La Réunion, le syndrome de La Rochelle

Á l'Union des ports de France (UPF), François Soulet de Brugière juge que, parmi les quatre ports d'Outre-Mer concernés, Port-Réunion est celui pour lequel "la réforme aura les conséquences les plus sévères". Si tel n'est pas le cas pour le Port autonome de la Guadeloupe ou pour Fort-de-France, le changement de statut de Port-Réunion va entraîner auprès de la Chambre de commerce de La Réunion "une perte d'activité". De plus, "on leur prend du personnel", ajoute-t-il. Certains comparent le cas du port réunionnais à celui de La Rochelle, dernier port de métropole géré par une Chambre de commerce à avoir changé de statut. Est-ce que l’État est un meilleur gestionnaire qu'une CCI ? Personne n'est capable de trancher cette question. Dans la région Antilles-Guyane, outre la gouvernance homogène et la gestion étatique que la réforme doit apporter, les trois ports ont des visions à long terme diverses. En Guyane, Dégrad-des-Cannes table sur une progression du trafic pétrolier pour la région.

Vincent Calabrèse

Jeudi 24 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse