La Guinée-Bissau s'oppose à l'exportation de bois en Chine



© Fordaq
© Fordaq
L'Assemblée nationale de Guinée-Bissau s'est opposée lundi 11 mars à l'exportation de bois en Chine pour préserver les forêts du pays, après de récents incidents entre de jeunes Bissau-Guinéens et des employés d'une entreprise forestière chinoise ayant fait quatre blessés. "Nous avons voté une loi qui interdit l'exportation de grumes. Il faut donc l'appliquer. Nous surveillons les 124 conteneurs au port, prêts à être embarqués : ils n'iront pas en Chine", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, Sori Djalo, lors d'un débat parlementaire. "La loi interdit l'exportation de grumes, mais elle n'a jamais été appliquée, car des centaines de conteneurs remplis de grumes quittent chaque jour le port de Bissau", a affirmé Baltaçar Cardoso, un député de l'opposition, dénonçant "le silence assourdissant" du gouvernement. Une loi datant de 1974 interdit l'exportation de bois en Guinée-Bissau, ancienne colonie portugaise disposant d'importantes richesses forestières, mais elle n'a pratiquement jamais été appliquée depuis l'indépendance la même année.
L'exploitation de bois est au centre des débats après une bagarre le 5 mars entre des jeunes et des exploitants forestiers chinois à Colibuia, une localité située à 240 km de Bissau. Quatre ressortissants de la Guinée-Conakry voisine, employés des Chinois, avaient été légèrement blessés lors de ces incidents. "Ils coupent abusivement tous les grands arbres, surtout des espèces protégées comme le venne. Nous ne pouvons pas regarder sans rien faire car la forêt, c'est notre avenir et celui de nos enfants", a déclaré Bocar Seidi Lemos, responsable des jeunes de Colibuia. "Ils opèrent grâce à la complicité de hautes personnalités de l'administration ou de l'armée", a-t-il accusé. "Je n'ai attribué de licence d'exploitation forestière à aucun Chinois. Ce sont des exploitants guinéens qui leur ont cédé leur licence", fait remarquer le directeur des Eaux et Forêts de Guinée-Bissau, Luis Olundo Mendes. Selon un rapport du ministère des Ressources naturelles, le volume d'exportation de bois autorisé annuellement est de 20.000 m3 mais "de janvier à nos jours, plus de 40.000m3 de bois ont déjà été exportés".

AFP

Mercredi 13 Mars 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse