La Méditerranée "sur le chemin du burn out" selon le WWF


La Méditerranée connaît "un développement économique inédit" qui menace des écosystèmes "déjà dégradés", avertit l'organisation environnementale WWF-France.


Marseille et ses diverses activités portuaires © Franck André
Marseille et ses diverses activités portuaires © Franck André
Pour WWF-France, la Méditerranée est mise en danger par le développement des activités humaines. Cette mer semi-fermée, qui abrite entre 4 % et 18 % des espèces marines connues, réparties sur une surface couvrant moins de 1 % des océans mondiaux, fait notamment face à un accroissement "sans précédent" de l'exploration pétrolière et gazière.
Les contrats d'exploration pétrolière et gazière offshore "portent aujourd'hui sur plus de 20 % de la mer Méditerranée et pourraient bientôt s'étendre au double de cette surface", estime le WWF dans un rapport. "C'est énorme, surtout lorsque l'on connaît les risques sismiques de la région", souligne Pascal Canfin, directeur général du WWF-France. Selon lui, "la multiplication et la croissance des activités économiques sur cette zone" placent la Méditerranée "sur le chemin du burn out".

Concurrence pour les ressources

Selon l'ONG, outre l'exploration pétrolière et gazière, tous les secteurs traditionnels de l’économie maritime tels que le transport, le tourisme, l’aquaculture "se développent de manière exponentielle et devraient poursuivre leur croissance au cours des vingt prochaines années, à l’exception de la pêche professionnelle", 90 % des stocks de poissons étant surexploités, selon le WWF. Le transport maritime devrait doubler d'ici à 2030. Et "les arrivées de touristes internationaux en Méditerranée devraient augmenter de 60 % entre 2015 et 2030 pour atteindre 500 millions". À l'échelle de la Méditerranée, "5.000 kilomètres de littoral supplémentaires vont être artificialisés" (construction de routes, d'immeubles...) d'ici à 2025, selon le WWF.
L'ONG, qui a analysé l'économie maritime des huit pays méditerranéens de l'UE (Croatie, Chypre, France, Italie, Grèce, Malte, Slovénie, Espagne), anticipe aussi "une expansion" de l'exploitation minière. "Cette évolution crée une compétition entre secteurs pour une superficie et des ressources marines limitées", ce qui entraîne "de nouveaux impacts sur des écosystèmes déjà sous pression", souligne le WWF qui prédit des conflits entre le développement des projets d'exploration et d’extraction d’hydrocarbures et le développement touristique, comme c'est le cas actuellement en Croatie ou aux Baléares par exemple.

Dominique Schroeder

Mardi 19 Janvier 2016



Lu 436 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse