La Méditerranée tire son épingle du jeu


Au cours de la première semaine du mois de juin, selon le Shanghai Containerised Freight Index (SFCI), le marché de la ligne régulière à l'export en sortie des ports chinois s'est montré stable. Un déséquilibre entre l'offre et la demande est apparu en raison d'un offre excédentaire sur certaines routes maritimes et d'une évolution de la demande plus faible que prévu à l'approche de la haute saison.


© AHK
© AHK
Les armateurs ont dû revoir leurs taux de fret à la baisse dans l'objectif de conserver des parts de marché, explique à Shanghai le China Containerised Freight Index (CCFI). Du coup, sur de nombreuses routes maritimes, le marché a marqué un repli. Les lignes à destination de la Méditerranée et du Golfe arabe ont fait, en revanche, figure d'exception, puisqu'elles n'ont pas suivi la tendance. Sur ces deux secteurs, les taux ont émergé dès le 1er juin avec l'entrée en vigueur d'une GRI (hausse des prix généralisée). Ils ont même contribué à l'augmentation du SFCI cette semaine-là. D'ailleurs, le 31 mai, tandis que le CCFI reculait de 2,2 % par rapport à la semaine précédente, le SFCI, qualifié de reflet du marché "spot", gagnait 2,3 %. Mais les experts n'ont relevé aucun signe d'amélioration des fondamentaux dans les équilibres offre/demande sur le marché export sur l'Europe, un continent toujours plongé dans la morosité économique.

La guerre des prix a fait baisser les taux de fret

Pour faire face à la difficulté de remplir leurs espaces à bord des navires, les armateurs ont continué de se livrer une guerre des prix sans merci pour pouvoir conserver des parts de marché. Du coup, les prix ont parfois baissé de 500 dollars par EVP. Les opérateurs ont même réduit leur capacité de manière à pouvoir faire entrer en vigueur pour le mois de juin les GRI annoncées. En sortie de Shanghai à destination des ports européens, le taux d'utilisation des espaces alloués n'a pas dépassé 80 %. Le 31 mai, le SCFI a observé une baisse de 6,7 % des taux de fret moyens sur l'Europe à 598 dollars l'EVP par rapport à la semaine précédente, correspondant au niveau le plus bas depuis le début de l'année. Sur la desserte de la Méditerranée, la plupart des armateurs ont annoncé une GRI pour juin. Mais, selon les observateurs, l'augmentation obtenue en retour s'est située en léger retrait par rapport à celle prévue. Le 31 mai, les experts du marché de la ligne régulière à Shanghai ont relevé que les taux de fret ont progressé de 58,8 % en une semaine, pour atteindre 1.207 dollars par EVP.
Selon Dynamar, le CCFI, publié par le Shanghai Shipping Exchange, avait observé en mai une évolution de 13,2 % par rapport à mai 2013 pour les taux de fret en sortie des ports chinois à destination de l'Europe du Nord. Ils sont passés en effet en un an de 1.244,08 dollars à 1.408,43 dollars. Quant au secteur ports méditerranéens, sa progression a été plus forte puisqu'elle s'est élevée à 29,2 %. En mai 2014, les taux se sont chiffrés à 1.587,77 dollars contre 1.299,33 dollars en mai 2013.
Du côté de Shanghai, selon le Shanghai Containerised Freight Index (le SFCI), la hausse s'est avérée plus vertigineuse puisqu'elle a atteint 84 % sur l'Europe du Nord et 76,2 % sur les ports de Méditerranée, à 1.547,40 dollars.

Les taux de fret s'envolent à l'approche de l'été

Des hausses de taux de fret ont été annoncées par plusieurs armateurs à l'approche de la saison estivale. CMA CGM a prévu une hausse de 150 dollars pour un conteneur de 20 pieds à compter du 1er juillet en sortie des ports de la Méditerranée orientale à destination de l'Extrême-Orient. Pour sa part, Hapag-Lloyd a annoncé à compter du 16 juin une augmentation de 150 dollars pour les conteneurs de 20 pieds et ceux de 40 pieds en sortie de l'Europe du Nord et de la Méditerranée vers l'Extrême-Orient. En revanche, à l'import des ports extrême-orientaux, la hausse (applicable dès le 9 juillet) est beaucoup plus importante puisqu'elle s'élève à 1.000 dollars par EVP, que ce soit pour la Méditerranée ou l'Europe du Nord. Chez Hyundai, l'augmentation à compter du 1er juin s'élève à 500 dollars par EVP en sortie d'Extrême-Orient vers l'Europe du Nord. Chez "K" Line, elle est plus forte puisque l'armateur japonais a annoncé, à compter du 1er juillet, 775 dollars par EVP. Quant à Maersk, il a annoncé pour le 1er juin une hausse de 100 dollars par EVP à l'export de Méditerranée sur l'Extrême-Orient et de 250 dollars par EVP en sortie du Japon sur l'Europe. Enfin, UASC a avisé sa clientèle qu'une augmentation de 475 dollars par EVP entrerait en vigueur dès le 1er juillet en Méditerranée, à l'import d'Extrême-Orient.

Vincent Calabrèse

Mercredi 2 Juillet 2014



Lu 122 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Juillet 2014 - 09:16 Quatorze livraisons en juin


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse