La Russie envisage de supprimer les barrières douanières sur les céréales


La Russie, gros fournisseur des marchés agricoles, envisage d'abaisser ou de supprimer rapidement les barrières douanières imposées sur les exportations de céréales depuis février.


Arkadi Dvorkovitch, Vice-Premier ministre russe
Arkadi Dvorkovitch, Vice-Premier ministre russe
La Russie envisage de supprimer les barrières douanières sur les céréales, a annoncé mercredi 29 avril le Vice-Premier ministre, Arkadi Dvorkovitch. Cette taxe "dans sa forme actuelle sera peut être supprimée avant même le 1er juillet", date de son expiration officielle, a déclaré Arkadi Dvorkovitch. "Nous réfléchissons à une date concrète". La taxe en vigueur depuis le 1er février avait été imposée en réaction à la chute du rouble qui avait conduit à une flambée des prix du blé en Russie, liés aux cours sur les marchés internationaux. L'objectif était de rendre plus intéressant pour les céréaliers de vendre sur le marché intérieur que d'exporter. Elle représentait au minimum 35 euros par tonne. Mais depuis, le rouble s'est repris, apaisant les pressions sur les prix locaux, et le ministère de l'Agriculture demande que la taxe ne soit pas reconduite au delà du 1er juillet. Le mécanisme pénalise financièrement les agriculteurs russes déjà en difficultés en raison de la crise économique et risque de coûter à la Russie des parts de marché dans le monde.
"Il ne s'agit pas d'annuler complètement le mécanisme de barrière douanière mais de faire en sorte qu'elle soit proche de zéro ou nulle aux prix actuels", a précisé Arkadi Dvorkovitch. "Si le taux de changes (des devises étrangères par rapport au rouble, NDLR) repart à la hausse ou si les prix sur les marchés internationaux augmentent brusquement, il nous faut un mécanisme qui permettra de corriger le montant de la taxe rapidement", a jugé le responsable.
Malgré cette mesure, le gouvernement a récemment relevé sa prévision d'exportation de céréales sur la campagne agricole en cours (juillet 2014-juin 2015) à 30 millions de tonnes. Pour l'année prochaine, le gouvernement table sur une récolte de 100 millions de tonnes, contre 105 millions l'année dernière, ce qui constituait la seconde plus abondante de la période post-soviétique.

AFP

Lundi 4 Mai 2015



Lu 103 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse