La SNCF teste la surveillance des rails par drone



La SNCF pourrait utiliser les drones pour inspecter l'état de 28.000 ponts et viaducs © SNCF
La SNCF pourrait utiliser les drones pour inspecter l'état de 28.000 ponts et viaducs © SNCF
La SNCF a entamé cette semaine la première expérience de surveillance de son réseau ferroviaire par un drone civil près de Lavaur (Tarn), à l'est de Toulouse, a indiqué la société nationale mardi 4 février. Le petit appareil sans pilote, en forme d'avion d'environ un mètre d'envergure, a survolé mardi pendant quelques heures un tronçon d'une quinzaine de kilomètres sur la ligne Toulouse-Castres et transmis les images qu'il a prises à une station pilote, a rapporté Jean-Marie Romero, directeur aux affaires territoriales à la SNCF Midi-Pyrénées. Le drone, équipé de caméras à infrarouges, a aussi été expérimenté de nuit lundi 3 février. Il s'agit d'une "phase expérimentale" d'une technologie qui pourrait servir à protéger les voies contre les vols de câbles et aiderait la SNCF à s'épargner des reconnaissances à pied par exemple, mais qui pourrait avoir d'autres applications, comme vérifier l'état d'un viaduc dans des zones difficiles d'accès. L'expérimentation vise pour la SNCF à "établir la pertinence" du drone qui ne serait qu'un "outil supplémentaire" dans la panoplie de surveillance de la compagnie. La SNCF n'a encore rien décidé quant à une systématisation du recours au drone. Il faudra d'abord le tester dans d'autres situations que celle, rurale, des environs de Lavaur, et évaluer les résultats. Aucun contrat n'est encore signé, y compris avec l'entreprise Delair Tech qui a conçu le drone, 2 kg de technologie embarquée et propulsée par un moteur électrique.
L'opération a été conduite en partenariat avec la DGAC, le CNES et le conseil régional de Midi-Pyrénées. La Région se prévaut d'avoir été retenue pour cette première expérimentation à cause du soutien qu'elle apporte à la filière drones et de l'engagement de son président Martin Malvy, grand défenseur du rail, auprès de la SNCF et du ministère des Transports. "Nous sommes convaincus de l'intérêt technique et économique de l'usage des drones pour nos différentes missions", déclarait récemment Nicolas Pollet, responsable du projet drone chez SNCF Infrastructure. Outre la surveillance des voies, la SNCF pourrait utiliser les drones pour inspecter l'état de 28.000 ponts et viaducs ou surveiller 10.000 parois rocheuses et remblais susceptibles de menacer ses installations. Après une année 2014 consacrée aux expérimentations, la phase opérationnelle pourrait commencer à partir de 2015.

AFP

Mercredi 5 Février 2014



Lu 500 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse