La SNCM a officiellement déposé le bilan



La décision du tribunal ne devrait pas intervenir avant la fin du mois de novembre © SNCM
La décision du tribunal ne devrait pas intervenir avant la fin du mois de novembre © SNCM
La direction de la SNCM a officiellement déposé mardi 4 novembre au tribunal de commerce de Marseille le bilan de la compagnie maritime, en cessation de paiement depuis que ses actionnaires lui ont réclamé le remboursement de leurs prêts. Cette procédure - pour laquelle le président du directoire de la SNCM n'avait finalement pas fait le déplacement - devrait être suivie du placement en redressement judiciaire de la société, même si sa liquidation ne peut être exclue a priori. La déclaration de cessation de paiement déposée mardi 4 novembre au tribunal de commerce doit déboucher sur la fixation, vraisemblablement la semaine prochaine, d’une audience par le président du tribunal de commerce. En vertu de la jurisprudence sur ce type de dossier, la décision du tribunal - soit l’ouverture du redressement judiciaire, soit la liquidation - ne devrait pas intervenir avant la fin du mois de novembre.
"C'est une page qui se tourne, mais ce n'est pas la fin de l'histoire : maintenant, on va avoir un lieu neutre pour évoquer tout le dossier", a réagi Pierre Maupoint de Vandeul, l'un des représentants de la CFE-CGC. "Cette procédure qui permettra de rechercher une solution au problème des sanctions européennes aujourd'hui insoluble et d'entreprendre la recherche d'un repreneur sous l'égide du tribunal, ne met pas en cause les activités", a de son côté assuré la direction de la compagnie avant le dépôt officiel du bilan de la société - effectué mardi après-midi par un avocat.
Lundi 4 novembre, lors d'un comité d'entreprise, les syndicats ont par ailleurs adopté une motion de défiance à l'égard de la direction et des actionnaires de l'entreprise, les accusant de ne pas avoir respecté les engagements pris en juillet dernier pour mettre fin à un mouvement de grève. Cette motion de défiance "donne un poids au comité d'entreprise et au secrétaire du CE pour faire toutes les analyses nécessaires et éventuellement engager des poursuites contre la direction", a assuré Pierre Maupoint de Vandeul.

Hugues Jeanneaud et Martin de Montvalon

Mercredi 5 Novembre 2014



Lu 92 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse