La SNCM, qui voulait suspendre la remboursement de l'OTC, déboutée



Manifestation pour la défense de la SNCM et du pavillon français 1er registre jeudi 8 janvier à Bastia à l'appel de la CGT des marins © CGT des marins
Manifestation pour la défense de la SNCM et du pavillon français 1er registre jeudi 8 janvier à Bastia à l'appel de la CGT des marins © CGT des marins
Le tribunal administratif de Bastia a rejeté mercredi 14 janvier une demande de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) de suspendre le remboursement de près de 200 millions d'euros réclamés par l'Office des transports de la Collectivité territoriale de Corse (OTC). Le tribunal a estimé que la compagnie, bien que placée en redressement judiciaire, devait se soumettre à une décision de septembre 2014 de la Commission européenne. Cette dernière avait estimé que 168 millions d'euros - auxquels s'ajoutent 30 millions d'intérêts réclamées par l'OTC - avaient été indument versés à la SNCM de 2007 à 2013 au titre du "service complémentaire" qui consiste à renforcer les lignes en haute saison entre la Corse et le continent. La Commission avait estimé que l'aide ne pouvait être incluse dans la délégation de service public qui avait été attribuée pour dix ans à la SNCM en 2013 par la Collectivité territoriale de Corse. Elle n'avait en revanche pas demandé le remboursement de quelque 140 millions d'euros versés à la compagnie privée Corsica Ferries dont les navires battent pavillon italien au titre de l'aide dite "sociale" consistant à vendre moins cher les billets, ont déploré les syndicats de la SNCM. Le tribunal administratif a d'autre part rejeté les demandes de l'Office des transports de la Corse de condamner la SNCM à payer des frais liés au versement du service complémentaire. L'avenir de la compagnie doit être scellé après le 19 janvier par le tribunal de commerce de Marseille. Cette date est la limite pour le dépôt d'éventuelles offres de prises de la compagnie. La CGT a menacé le 6 janvier à Marseille d'occuper les navires de la SNCM si la compagnie était "vendue à la découpe".

AFP

Mercredi 14 Janvier 2015



Lu 71 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse