La SNCM revoit sa gouvernance


Réuni vendredi à Paris, le Conseil de surveillance de la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) vient de réorganiser la gouvernance de l'armement et réaffirme la volonté de la compagnie de rétablir sa présence à Toulon, le port d'attache de son concurrent Corsica Ferries.


© FA
© FA
Dans le cadre de la réorganisation de sa gouvernance, Marc Dufour, jusqu'ici directeur, est promu au rang de président du Directoire de la SNCM. Pour «maintenir la continuité de la gouvernance de la compagnie», Gérard Couturier, précédemment président du Directoire, a été élu à la présidence de ce Conseil de surveillance.

Le nouveau Directoire a présenté des orientations stratégiques qui ont été «validées dans leur principe», indique l'armateur filiale de Veolia, ajoutant qu'elles seront «précisées dans les jours qui viennent aux différents partenaires».

 

À la reconquête de Toulon

 

Il a confirmé la mobilisation totale de la compagnie pour préparer le renouvellement de la délégation de service public (DSP) avec la Corse qui devra prévoir «le remplacement de la flotte par des navires plus polyvalents et une organisation adaptée».

La filiale de Veolia affiche par ailleurs sa volonté de rétablir sa présence à Toulon «dans une démarche de reconquête». Elle n'oublie pas que le port varois a permis à Corsica Ferries de devenir le leader de la continuité territoriale corse avec 63 % du trafic.

Le Directoire a reçu "mandat pour bâtir cette nouvelle étape de l’histoire de la compagnie sur un registre volontariste".

«Remplacement de la flotte par des navires plus polyvalents»

La SNCM a connu un été favorable à Marseille avec une hausse de son trafic passagers et fret. Pourtant la compagnie avait mal commencé l'année. Marc Dufour, ex-directeur, devenu président du Directoire, avait dû gérer un mouvement de grève de quarante-sept jours qui s'est achevé en mars et dont le coût avait été estimé à 13 millions d'euros.

Les syndicalistes à l'origine de ce lourd conflit avaient pour revendications la programmation de la desserte de Nice à l'identique de 2010, le réarmement d'un dixième navire et les risques de démantèlement de l'armement suite à la redéfinition de la DSP.

Veolia et l’État ont confirmé à cette époque leur volonté de rester présents au capital de l'entreprise dont le groupe possède 66 %.

V. J. C.

Lundi 17 Octobre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse