La SNSM réclame une aide urgente de 3 millions d'euros



© SNSM
© SNSM
La SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) ne sera pas en mesure de boucler son budget 2017 sans une aide supplémentaire et urgente de l’État de trois millions d'euros, a averti son président Xavier de la Gorce.
"J'ai besoin de trois millions d'euros de toute urgence", a-t-il assuré, confirmant une information de l'hebdomadaire "Le Marin". "Notre budget est de 27 millions d'euros et il faut de toute urgence le porter à au moins 30 millions d'euros" en 2017, a-t-il précisé.
Cette augmentation s'explique par la nécessité de renouveler les moyens hauturiers de la SNSM. "Le problème majeur en termes d'investissements c'est le renouvellement des 40 canots tous temps, dont pas moins de 23 au cours des dix prochaines années", a souligné l'ancien secrétaire général de la mer (2004-2008).
Au cours des dernières années, la SNSM a investi en moyenne 6 millions d'euros par an pour le renouvellement de sa flotte et seulement 4,5 millions en 2016. "Je ne peux plus reporter les investissements", a déploré Xavier de la Gorce, qui affirme devoir les porter à 9 millions d'euros en 2017. Pour les années suivantes, la SNSM espère disposer de cinq millions supplémentaires par an, trois destinés au renouvellement de sa flotte et deux à la formation de ses sauveteurs.
Le gouvernement a chargé en début d'année la députée du Finistère Chantal Guittet de conduire une étude sur la pérennisation du modèle de la SNSM. Ses conclusions sont attendues début juillet. "Ce que j'attends du gouvernement c'est qu'entre les premiers jours de juillet, où le rapport va être remis, et le 15 septembre, il ait pris une décision", espère Xavier de la Gorce.
La contribution de l’État est passée en quarante ans de 40 % à 8 %, a-t-il rappelé, disant souhaiter qu'elle s'établisse à 25 % du budget de l'association reconnue d'utilité publique.
La SNSM, portée par 7.000 bénévoles et qui dispose de 219 stations réparties sur tout le littoral, porte secours chaque année à plus de 7.000 personnes. Sa flotte se compose de quelque 300 embarcations, dont 40 canots tous temps

AFP

Mercredi 22 Juin 2016



Lu 217 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse