La Scop des ex-SeaFrance a redonné une dynamique


La Scop My Ferry Link, créée par les anciens salariés de SeaFrance après la liquidation judiciaire de la compagnie maritime, a permis à quelque 400 salariés de "retrouver une dynamique", même si sa situation financière est encore loin d'être stabilisée.


© Calais
© Calais
La Scop des ex-SeaFrance a redonné une "dynamique" à 400 salariés. "On a retrouvé une dynamique, ce qui n'était pas évident pour des salariés qui avaient vécu plusieurs plans sociaux", a expliqué Raphaël Doutrebente, directeur général adjoint de My Ferry Link, qui a repris les liaisons Calais-Douvres fin août avec deux navires.

Un troisième navire fin novembre

La Scop est née après des mois de tumulte et d'incertitudes pour les salariés de SeaFrance, qui employait 880 personnes en CDI jusqu'à sa liquidation judiciaire le 9 janvier. Eurotunnel, à qui la justice a attribué les actifs de SeaFrance en juin, loue les ferries à la Scop. "Plus de 400 employés", marins et sédentaires, ont été recrutés, en majorité parmi les anciens de SeaFrance, selon M. Doutrebente. Une soixantaine de personnes ont été embauchées côté britannique. Un troisième navire consacré au fret doit reprendre la mer fin novembre.
Désormais propriétaires de leur entreprise, les salariés sont ponctionnés de 2 % sur leur salaire brut par mois. Le personnel navigant passe une semaine à bord, puis une semaine à terre. La direction a "un contact direct avec les équipes, on est à bord toutes les semaines", se félicite M. Doutrebente. Si le moral des troupes semble de retour, My Ferry Link est confronté à une vive concurrence, la liaison Calais-Douvres étant aussi desservie par la compagnie britannique P&0 et par le consortium LD/DFDS. La direction vise 12 à 14 % de parts de marché pour l'activité fret et de 8 à 10 % pour l'activité passagers. SeaFrance atteignait 18 % avec six navires.

"Le début du trafic fret est plutôt prometteur"


Pour Jean-Michel Giguet, directeur général de la Scop, il est "prématuré" de tirer un bilan des trois premiers mois de fonctionnement. "On vient juste de reprendre position sur le marché", explique-t-il. Mais "l'activité passagers a été assez bonne pendant les vacances de la Toussaint et le début du trafic fret est plutôt prometteur. Nous sommes confiants pour 2013", assure M. Doutrebente, selon qui des contrats ont déjà été signés avec de gros transporteurs. L'entreprise attend toutefois avec impatience le versement de fonds prévus dans le plan social, d'un montant de 25.000 euros par salarié. "Le blocage de ces fonds menace la viabilité de la Scop", a prévenu Eurotunnel fin octobre.

AFP

Vendredi 16 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse