La Sobrena placée en redressement judiciaire


La Société bretonne de réparation navale (Sobrena), numéro un de la réparation navale en France, a été déclarée mardi en cessation de paiement et placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Brest.


© SOBRENA
© SOBRENA
La Sobrena a été placée en redressement judiciaire. Le tribunal, qui a fixé au 8 décembre la date de cessation de paiement, a ouvert une période d'observation de six mois de l'entreprise brestoise qui emploie 240 personnes dans le port de commerce de Brest. "On se reverra avec le juge le 7 février pour faire le point", a déclaré le délégué syndical CGT de l'entreprise, Thierry Beuzet, à l'issue de l'audience.

4 ou 5 repreneurs intéressés

"D'ici-là, on espère avoir de la charge de travail et le règlement d'une dette algérienne d'ici fin janvier", a-t-il ajouté. L'entreprise de réparation navale compte sur le paiement de 1,2 million d'euros par un armateur algérien pour des travaux effectués voici quelques mois sur un gros méthanier. Si ce paiement arrive rapidement, "les administrateurs reculeront le lancement de l'appel d'offres (de reprise) et laisseront encore un peu plus de temps à des projets intéressants" de redémarrage de l'activité, a déclaré le secrétaire de l'union locale CGT, Olivier Le Pichon. Quatre ou cinq repreneurs "éventuellement intéressés" ont été évoqués par l’État et les administrateurs judiciaires, selon M. Le Pichon qui n'a révélé aucun nom.
Me Emmanuel Hess a été désigné comme administrateur judiciaire, mandat qu'il a également obtenu pour SeaFrance, la filiale lourdement déficitaire de la SNCF. L’État s'est engagé à trouver une solution pérenne au maintien de la réparation navale à Brest. Créée en 1987 et filiale à 100 % du groupe familial Meunier, la Sobrena fait travailler un nombre important de sous-traitants, environ 700 emplois directs sur Brest. Le chantier naval dispose dans le port de deux formes de radoub, dont une pouvant accueillir des navires de 500.000 tonnes, la seule en état de fonctionnement dans l'Hexagone. Ses concurrents directs se trouvent notamment en Pologne ou en Espagne.

.

Mercredi 14 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse