La Sobrena placée sous administration judiciaire


La Société bretonne de réparation navale (Sobrena), numéro un de la réparation navale en France, a été mise sous tutelle par le tribunal de commerce.


© SOBRENA
© SOBRENA
La Sobrena a été placée mercredi sous administration judiciaire. Dès le lendemain, des salariés de la société ont occupé les locaux d'une filiale du groupe Meunier dont ils dépendent. "La direction s'est bien gardée de nous informer de ses démarches auprès du tribunal de commerce (pour la nomination d'un administrateur judiciaire). D'où la colère des salariés" qui ont craint une rapide mise en liquidation de la Sobrena, a déclaré le secrétaire général de l'union locale CGT de Brest, Olivier Le Pichon. Plusieurs dizaines de grévistes ont envahi durant quelques heures les locaux de Meunier SA, spécialisée dans l’usinage et les machines complexes, une des filiales du groupe Meunier, propriétaire de la Sobrena.

Engagement de l’État

"Le juge a émis une ordonnance de mise sous administration de la Sobrena" à un administrateur de Rennes qui dispose d'un "mandat élargi", a précisé M. Le Pichon. "Ce qui signifie pour nous que Meunier est écarté de l'affaire. Un espace existe pour rentrer des bateaux" et reprendre l'activité de réparation navale, a-t-il ajouté. Selon le syndicaliste, un navire de Brittany Ferries, «L'Armorique», pourrait rejoindre prochainement la zone d'activité de réparation navale de Brest pour y subir un entretien.
Mercredi, une délégation des salariés de la Sobrena qui a été reçue au ministère de l'Industrie s'est vu confirmer "un engagement fort de l’État" pour trouver une "solution pérenne" au maintien de la réparation navale à Brest. Avec un chiffre d'affaires de 50 M EUR, mais un résultat net en chute libre depuis 2009 et une trésorerie désormais à sec, l'entreprise était au bord du dépôt de bilan.
Créée en 1987, la Sobrena fait travailler un nombre important de sous-traitants. Au total, la réparation navale représente environ 700 emplois directs à Brest. La Sobrena dispose dans le port breton de deux formes de radoub, dont une pouvant accueillir des navires de 500.000 t, la seule en état de fonctionnement dans l'Hexagone. Ses concurrents directs se trouvent notamment en Pologne ou en Espagne.

.

Vendredi 4 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse