La Suisse resserre ses contrôles sur ses Ports francs


La Suisse a décidé de resserrer ses contrôles sur les Ports francs et autres entrepôts douaniers qui abritent des millions d'objets et de marchandises hors taxe dans l'attente d'être exportés et qui sont soupçonnés d'être utilisés pour frauder le fisc ou blanchir de l'argent.


En Suisse, la nouvelle réglementation sur les Ports francs entrera en vigueur le 1er janvier © FAEI
En Suisse, la nouvelle réglementation sur les Ports francs entrera en vigueur le 1er janvier © FAEI
La Suisse resserre ses contrôles sur ses Ports francs. Le gouvernement suisse, a en effet adopté mercredi 18 novembre une nouvelle réglementation qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. Grâce à ces nouvelles règles, les douaniers suisses pourront améliorer leur surveillance des Ports francs. Les marchandises entreposées dans de tels entrepôts et destinées à être exportées devront sortir du pays dans un délai maximal de deux ans.
"Actuellement, le délai maximal était flou, désormais il sera fixé à deux ans, sauf cas de force majeure", a déclaré un porte-parole de l'Administration fédérale des douanes. Du fait du flou juridique actuel, il y avait de nombreux risques que la réglementation en vigueur ne soit pas respectée et que ces entrepôts soient considérés comme des "boîtes noires", où l'on ne sait pas trop ce qui y est entreposé et pour combien de temps, a-t-on ajouté de même source.

"La valeur des marchandises a dépassé les 13,9 milliards d'euros"


Au moment de l'exportation, il faudra aussi déclarer l'identité de l'acquéreur des marchandises et que celui-ci soit établi à l'étranger. Le propriétaire des marchandises ainsi que les marchandises destinées à l'exportation devront aussi être mentionnés dans l'inventaire par les sociétés chargées de l'entreposage. Le vin, les cigares, les voitures de tourisme, les motos et les meubles, considérés comme des marchandises sensibles, devront aussi y être inscrits. Le gouvernement suisse explique sa décision par le fait que de plus en plus souvent, les placements financiers traditionnels sont remplacés par des investissements dans ces objets de grande valeur.
La valeur des marchandises rassemblées dans 201 des 245 entrepôts douaniers en Suisse a dépassé les 15 milliards de francs suisses (13,9 milliards d'euros) en 2012. Le montant des droits et taxes en suspens s'élevait à plus d'un milliard de francs suisses, selon des chiffres avancés par l'agence suisse ATS.

Contrôle biométrique

La semaine dernière, les Ports francs de Genève ont également annoncé un renforcement des contrôles sur leur site. Selon le nouveau président du Conseil d'administration des Ports francs, David Hiler, "le marché de l'art explose et n'est pas régulé sur le plan international. Il y a un risque accru de blanchiment d'argent et de fraude fiscale". Afin d’éviter des clients ou des marchandises douteux, les Ports francs de Genève vont mettre en place, dès l’an prochain, des procédures de contrôle systématique pour les locataires. Chaque visiteur et transitaire pénétrant sur le site sera soumis à un contrôle biométrique.
Le principal locataire des Ports francs de Genève, l'homme d'affaires et marchand d'art suisse Yves Bouvier, est actuellement au centre d'une affaire judiciaire entre la Suisse et Monaco. La justice monégasque a inculpé Yves Bouvier pour escroquerie au détriment du milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, pour lequel il a constitué une impressionnante collection de peintures pour un montant de 2 milliards d'euros.

AFP

Jeudi 19 Novembre 2015



Lu 218 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 14:43 Le Club Pays Entreprise fête ses 20 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse