La Turquie mise sur le transport aérien


La Turquie a fait du transport aérien une priorité en annonçant la construction du plus grand aéroport du monde à Istanbul et en soutenant à bout de bras la croissance de Turkish Airlines, avec l'ambition de faire du ciel un instrument de ses ambitions sur la scène internationale.


La Turquie mise sur le transport aérien
Lancé la semaine dernière, le projet du troisième aéroport stambouliote est à la mesure des prétentions turques. Six pistes, 7 milliards d'euros de travaux et 150 millions de passagers par an. De quoi détrôner largement le numéro un actuel Atlanta et ses 90 millions de passagers annuels. "C'est un message clair adressé aux compagnies aériennes qui leur demande de continuer à se développer", estime un analyste du secteur, Emre Akcakmak, d'East Capital. Turkish Airlines (THY) a déjà prévu d'en faire à partir de 2016 le nouveau moteur de l'insolente santé qu'elle affiche depuis plusieurs années, sur un marché pourtant ralenti par la crise et très concurrentiel.
THY a enregistré en 2012 une hausse de 20 % de son trafic passagers (39 millions) et vise en 2013 les 46 millions. Dans le même temps, Lufthansa a dû se contenter d'une progressions de 2,4 % (130 millions de passagers) et Air France/KLM de 1,2 % (77 millions). La compagnie turque doit annoncer bientôt une commande de 150 appareils qui ferait passer sa flotte d'Airbus et de Boeing à 350 unités, soit l'une des dix plus importantes au monde.

Position géographique idéale

Cette armada doit lui permettre de desservir 300 destinations en 2020 à partir de son nouveau hub Istanbul, situé au carrefour de l'Europe, de l'Asie et du Moyen-Orient, et à portée d'aile de l'Afrique. "Nous utilisons superbement une géographie idéale, qui nous permet de relier la plupart de nos destinations avec des avions monocouloirs très rentables", se félicite le PDG de THY, Temel Kotil.
"Turkish Airlines peut desservir près de 40 pays en trois à quatre heures, un avantage sur ses rivales occidentales", confirme un journaliste spécialisé , du quotidien "Haberturk", "mais elle sera confrontée à une concurrence plus âpre sur le marché oriental, notamment celle d'Emirates et Etihad". Cette dernière a profité de la position de Dubaï pour se tailler un morceau de choix dans le trafic entre l'Europe et l'Asie. Qatar Airways et Etihad, basé à Abou Dhabi, lui ont emboîté le pas avec le même appétit.
Ceren Kumova

AFP

Jeudi 31 Janvier 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse