La Turquie veut construire un pont sur le détroit des Dardanelles


La Turquie envisage sérieusement de construire un pont qui relierait les deux rives du détroit des Dardanelles afin d'alléger le trafic routier qui engorge Istanbul, dernier en date d'une série de méga-projets controversés lancés par son gouvernement.


La Turquie veut construire un pont sur le détroit des Dardanelles
"Nous souhaitons construire un nouveau pont au-dessus du détroit des Dardanelles. Nous allons transformer toute la région de la mer de Marmara en un périphérique qui va soulager Istanbul d'une bonne partie de sa circulation" routière, a déclaré le ministre des Transports, Lutfi Elvan, jeudi 20 novembre.

Une série de méga-projets

Ouvert sur la mer Égée à l'ouest, le détroit des Dardanelles sépare les continents européen et asiatique jusqu'à la mer de Marmara, qui est elle-même reliée à la mer Noire, au nord-est, via le détroit du Bosphore qui coupe en deux la ville d'Istanbul. Les Dardanelles, théâtre de multiples batailles de l'Antiquité jusqu'à la Première Guerre mondiale, n'est jusque-là franchissable que par bateau ou ferry.
Ce pont constitue le dernier d'une série de méga-projets d'aménagement très controversés engagés par le gouvernement islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002 en Turquie, spécialement dans la ville Istanbul, dont l'actuel président, Recep Tayyip Erdogan, a été le maire pendant quatre ans dans les années 90. Les autorités ont ainsi entamé la construction d'un troisième pont sur le Bosphore et posé la première pierre d'un aéroport géant qui doit, selon elles, devenir le plus grand du monde avec une capacité maximale de 150 millions de passagers par an. Ces travaux sont contestés par les écologistes, qui dénoncent les dégâts causés à l'environnement, et par l'opposition qui affirme qu'ils nourrissent la corruption du régime. Recep Tayyip Erdogan a également annoncé à plusieurs reprises son intention de percer un canal artificiel d'une quarantaine de kilomètres de long parallèle au Bosphore, de façon à détourner une partie de son trafic maritime, l'un des plus importants au monde.
Son ministre des Transports a confirmé jeudi 20 novembre la volonté de son gouvernement de concrétiser ce projet, qualifié de "fou" par ses détracteurs. Selon lui, le gouvernement veut investir un total de 17 milliards de livres turques (6 milliards d'euros) pour ses grands projets dans la seule plus grande ville du pays, qui compte au moins 16 millions d'habitants. Lutfi Elvan a par ailleurs annoncé la création d'une agence spatiale. "Nous allons rapidement engager nos activités dans ce domaine", a-t-il promis.

AFP

Lundi 24 Novembre 2014



Lu 161 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse