La campagne céréalière a plombé les résultats 2016 du port de La Rochelle


Alors que le premier semestre s’était achevé sur une croissance de 2,7 %, après un trafic 2015 record, le bilan global du port de La Rochelle a subi l'impact de la très mauvaise campagne céréalière.


© GPMLR
© GPMLR
Avec un trafic portuaire qui s’établit à 9,23 millions tonnes, 2016 s'affiche en recul de 5,9 % pour le port de La Rochelle. En dehors du trafic des céréales qui a chuté de plus de 15 %, les autres filières ont poursuivi globalement leur croissance avec une augmentation moyenne de 1,6 %, détaille la direction du port.
"Les très mauvaises conditions météorologiques ont fait de la campagne céréalière 2016 la pire jamais observée depuis plusieurs dizaines d’années", ajoute-t-elle. Avec 3,76 millions tonnes, soit 40,8 %, le trafic des céréales est resté le premier trafic portuaire. Alors que les exportations de blé se sont montrées stables, celles du maïs et de l’orge ont plongé respectivement de 28 et 50 %.
Avec un trafic de 2,83 millions tonnes (- 0,9 %), les produits pétroliers, figurant au deuxième rang des filières du port rochelais en volume, ont affiché la stabilité. La direction du port rappelle qu'ils avaient enregistré une forte croissance en 2015.
Les produits forestiers et papetiers, avec une progression de 11 % et 850.000 tonnes, ont connu une évolution portée par la pâte à papier. Cette filière a en effet atteint 695.000 tonnes, soit près de 16 % de croissance et 95.000 tonnes supplémentaires par rapport à 2015. Grumes, sciages et placages ont maintenu pour leur part un niveau globalement équivalent à celui de l’année précédente.
Quant aux vracs agricoles, la situation de l'année écoulée s'est montrée en demi-teinte avec une baisse de 3,9 % pour 787.300 tonnes. Côté alimentation animale, une hausse de 6 % a été relevée. Côté engrais manufacturés, la direction du port a noté un repli de 8 %, "les intrants demeurant un facteur d’ajustement dans un contexte dépressif pour la filière agricole".
La filière sables témoigne d’une relance encore fragile du secteur du BTP, avec 3 % d’augmentation, à 591.817 tonnes.

"Un volume ferroviaire qui a profité à l'ensemble des acteurs"


Parmi les autres filières, les plus fortes évolutions de l’année passée sont à mettre à l’actif des produits cimentiers qui progressent de 70 % (151.851 tonnes), fruit de la montée en puissance du site Eqiom. Autre trafic, les colis lourds qui ont marqué une forte hausse de 81 %. Selon la direction du port, "cette augmentation est liée pour une bonne part aux volumes d’éléments d’éoliennes manutentionnés (à La Rochelle), un trafic à forte valeur ajoutée". Les conteneurs affichent une évolution notable de 9 % avec 9.000 EVP.
Les croisières ont également participé au dynamisme de l'année avec une saison record en nombre de passagers. Ils ont en effet été plus de 42.000 (+ 61 % par rapport à 2015) à bord des 31 paquebots ayant accosté en 2016 (+ 35 % en nombre d’escales).
Le Grand Port maritime de La Rochelle a enregistré l'an dernier un bon volume ferroviaire. Une dynamique qui a profité à l’ensemble des acteurs, dont OFP Atlantique qui, au-delà de La Rochelle, poursuit son développement sur le port de Nantes, souligne le port rochelais.
Le trafic global ayant transité par les voies ferrées portuaires a frôlé en 2016 1,4 million de tonnes. Un tonnage qui comprend les marchandises pré-acheminées jusqu’aux navires et celles qui en sont déchargées puis post-acheminées. Il intègre aussi les marchandises transportées pour Gratecap et Solvay qui ne transitent pas par la voie maritime. La répartition entre les opérateurs est de 62 % pour Fret SNCF, 33 % pour OFP Atlantique et 5 % pour Europorte.
Le trafic ferroviaire lié au transport maritime représente pour sa part 1,25 million de tonnes de marchandises, soit une part modale de 14 %. Sur l’ensemble de son activité, développée sur les ports de La Rochelle et de Nantes-Saint-Nazaire, OFP Atlantique a acheminé près d’un million de tonnes de marchandises (952.000 tonnes), soit 20 % de plus par rapport à 2015. OFP Atlantique a ainsi atteint en 2016 l’objectif qu'il s'était fixé pour 2018, avec des volumes équilibrés entre les deux ports. Le chiffre d’affaires est lui aussi à la hausse (plus de 18 %) et s’établit à 11 millions d'euros.

Poursuite des aménagements portuaires

Au cours de l’année, Port Atlantique La Rochelle a poursuivi le déploiement des actions prévues dans son projet stratégique 2014-2019. Parmi les opérations emblématiques réalisées, l’année dernière a été marquée par l’achèvement de l’anse Saint-Marc 2, suivi de sa livraison à son opérateur EVA et de sa mise en exploitation. Le remplacement du duc d’albe à l’ouest de l’appontement pétrolier s’est achevé en juin 2016 suite à l’avarie de l’été 2015.
Le chantier de reconfiguration du "Port de Service" a été engagé en juillet. Les travaux ont consisté à mettre en œuvre un nouveau brise-lame de 208 mètres linéaires et à augmenter les capacités d’accueil en phase avec le développement du port. L’écluse permettant les mouvements en direction ou en sortie du "Bassin à Flot" a elle aussi fait l’objet d’aménagements significatifs. À Chef de Baie, place a été donnée à la modernisation des terre-pleins en arrière-quai au mois de septembre pour reprofiler la plateforme et reprendre la structure de chaussée. En octobre, la sécurisation de la voie ferrée desservant le quartier était effective avec l’automatisation de cinq passages à niveau et l’aménagement de celui situé en bordure du parc de Laleu. Enfin, le Grand Port maritime a investi dans le rehaussement de la digue de La Repentie. L'objectif est de prendre en compte le retour d’expérience de la tempête Xynthia et de préparer l’aménagement de la future plateforme.

Vincent Calabrèse

Lundi 30 Janvier 2017



Lu 678 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse