La chimie française réclame des prix du gaz nord-sud identiques


Les industriels français du secteur de la chimie ont demandé aux pouvoirs publics d'agir d'"extrême urgence" pour réduire l'écart des prix du gaz défavorable au sud de la France, qui menace "à court terme" plusieurs sites.


Lyondellbasell fait partie des chimiquiers implantés sur le site portuaire de Fos-sur-Mer © Lyondellbasell
Lyondellbasell fait partie des chimiquiers implantés sur le site portuaire de Fos-sur-Mer © Lyondellbasell

L'Union des industries chimiques (UIC) a interpellé l'État sur la différence de prix du gaz selon les régions françaises. La fédération professionnelle a notamment demandé la fusion des zones tarifaires nord et sud dès octobre 2014, sans attendre 2018 comme envisagé actuellement par le régulateur. Elle suggère également "le lancement immédiat" des travaux de construction des nouveaux gazoducs "Val de Saône" et "Gascogne-Midi" qui permettraient de mieux approvisionner la zone sud. Enfin, elle demande la prise d'un décret prévoyant une obligation "transitoire" jusqu'en 2018, d'importer physiquement dans les terminaux méthaniers français le gaz naturel liquéfié (GNL) permettant le "rééquilibrage physique" du marché dans le sud de la France.

Une conséquence de Fukushima

L'écart des prix du gaz sur les marché de gros entre le nord et le sud de la France est un des autres effets indésirables de la catastrophe de Fukushima. Du fait des importations massives de GNL du Japon (du fait de l'arrêt de son parc nucléaire) et de la forte demande générale en Asie, les cargaisons des méthaniers se détournent de l'Europe, devenue moins lucrative. Or, si le nord de la France est essentiellement alimenté par les gazoducs faisant transiter du gaz norvégien, néerlandais ou russe, le sud dépend lui plus fortement du GNL.
Le GNL filant vers l'Asie, la zone sud "est donc aujourd'hui approvisionnée très majoritairement par le réseau du nord qui n'a pas été conçu pour cela et est donc congestionné en permanence", soulignait l'UIC le 7 mars. Un phénomène aggravé par le fait que l'Espagne dépend aussi beaucoup du GNL et utilise également autant que possible les gazoducs terrestres traversant la France. Selon l'UIC, la mise aux enchères anticipées de capacités de transport nord-sud par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), qui est en cours depuis le 3 mars, s'avère "inefficace". Selon l'UIC, elle contribue en pratique "à une accélération de la distorsion nord-sud au lieu de la réduire". Une réunion "d'urgence", en présence du ministre de l'Énergie Philippe Martin, s'est tenue le 27 février, selon l'UIC.


AFP

Lundi 10 Mars 2014



Lu 68 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse