La compagnie aérienne Alitalia mise sous tutelle


La compagnie aérienne en difficulté Alitalia a été placée sous tutelle sur décision du ministère italien du Développement économique, après une demande en ce sens des actionnaires à la suite du rejet par les salariés d'un plan de restructuration.


© Alitalia
© Alitalia
La compagnie aérienne en difficulté Alitalia a été mise sous tutelle mardi 2 mai. Lors d'un référendum organisé du 20 au 24 avril, auquel près de 90 % des 12.500 salariés de la compagnie ont participé, le personnel avait rejeté à 67 % un plan prévoyant 1.700 suppressions d'emplois et une baisse de salaire de 8 % pour une partie du personnel. Les actionnaires italiens et Etihad avaient indiqué être disposés à financer le plan à hauteur de 2 milliards d'euros, à condition que celui-ci soit validé par le personnel.
"L'assemblée des actionnaires réunie aujourd'hui a pris acte, avec grand regret, de l'issue du référendum parmi ses salariés qui a de fait exclu la réalisation de la relance et de la restructuration de l'entreprise", a indiqué Alitalia. Vu "la grave situation économique, patrimoniale et financière de la société" et l'impossibilité de trouver "à court terme des solutions alternatives", le conseil d'administration a décidé en milieu de journée de présenter une demande de mise sous tutelle.
Une mesure prise quelques heures plus tard via décret par le ministre du Développement économique, Carlo Calenda, qui a nommé dans le même temps trois administrateurs : Luigi Gubitosi, qui devait être le président exécutif de la compagnie en cas de succès du plan, Enrico Laghi et Stefano Paleari.

Un million d'euros de perte par jour

En vertu de la loi italienne, les administrateurs ont six mois pour décider de la vente partielle ou totale de la compagnie à d'éventuels acquéreurs, ou sa liquidation. Le gouvernement a par ailleurs décidé en conseil des ministres le versement d'un prêt relais de 600 millions d'euros pour permettre à la compagnie de continuer à voler pendant le prochain semestre. "C'est le maximum qu'il soit possible de prévoir et de faire aujourd'hui", a précisé Carlo Calenda. Les caisses d'Alitalia sont à sec et la compagnie perd environ un million d'euros par jour. Les éventuels repreneurs pourront se déclarer dans quinze jours.

Franck Iovène et Céline Cornu

Mercredi 3 Mai 2017



Lu 462 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 13:05 L'aéroport de Sainte-Hélène, bouée de sauvetage €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse