La croissance du fret aérien mondial ralentit mais demeure


La progression du trafic aérien de marchandises a connu un léger fléchissement au mois de juin, notamment à cause d'un tassement en Amérique du Nord. La Chine entraîne de nouveau l'Asie vers le haut et l'Europe reste en croissance modérée dans un contexte d'instabilité géopolitique.


La Chine a repris son rôle de moteur de la croissance asiatique, ici un avion de la compagnie Sichuan Airlines © Airbus
La Chine a repris son rôle de moteur de la croissance asiatique, ici un avion de la compagnie Sichuan Airlines © Airbus
La croissance du fret aérien mondial a légèrement ralenti au mois de juin. En termes de tonnes-kilomètres, le trafic a augmenté de 2,3 % comparé au même mois de l'année précédente, selon l'Association internationale des transporteurs aériens (Iata). En mai, la progression était de 4,9 %.
L'Iata souligne que sur l'ensemble du premier semestre, la tendance reste soutenue, à 4,1 % par rapport aux six premiers mois de 2013. L'organisation rapporte cette croissance à celle de l'année dernière complète, qui était de 1,4 % : "À la moitié de l'année, il est clair que la demande globale de fret aérien est beaucoup plus forte qu'en 2013".

Brésil et États-Unis en panne

Tony Tyler, directeur général de l'Iata, constate que "les transporteurs d'Asie-Pacifique et du Moyen-Orient ont été les principaux bénéficiaires de l'amélioration de la conjoncture économique. L'Europe s'en sort raisonnablement, même si elle est toujours en phase de reprise. Le point faible, c'est l'Amérique".
Une fois n'est pas coutume, les compagnies du Moyen-Orient n'ont connu qu'une croissance à un seul chiffre en juin (7 %), bien supérieure pour autant à celle de la plupart des continents. Sur le semestre, la progression atteint tout juste les 10 %. Les acteurs de la région continuent de trouver des foyers de croissance, notamment au Mexique et en Ouganda, d'après l'Iata. La capacité a augmenté de 8,6 % comparé à juin 2013.
Pour les transporteurs d'Asie-Pacifique, la croissance a été de 4,9 %, confirmant la relance après un premier trimestre de baisse. Depuis le début de l'année, les volumes sont en augmentation de 4,6 %. Les capacités ont crû sur le mois de 4,3 %. L'Iata s'attend à une poursuite de cette tendance étant donné que la production chinoise de biens manufacturés augmente de nouveau depuis décembre.
L'évolution est plus modeste en Europe mais reste positive, de 1,5 % comparé à juin 2013, alors que l'offre augmentait de 2,1 %. L'Iata émet l'hypothèse qu'elle est le résultat de "la faiblesse de l'industrie et des activités exportatrices". Sur l'ensemble de l'année, la croissance reste consistante, à 3,2 %, en tout cas meilleure que sur les douze mois de 2013.

"De nombreuses menaces pèsent sur le secteur"


Les compagnies nord-américaines, elles, ont vu leur activité diminuer de 0,1 %. L'Iata interprète cette tendance comme la conséquence du ralentissement du commerce de la région du fait des intempéries du premier trimestre. Mais "les données récentes tendent vers une activité bien plus importante qui pourrait soutenir les volumes de fret aérien pour les prochains mois". De janvier à juin, on constate une petite hausse de 1,6 %.
L'Amérique latine a subi un recul de 3,4 %, principalement du fait des difficultés économiques du Brésil. Alors que sa capacité a augmenté de 1,6 %, elle est la seule région dont le trafic recule depuis le début de l'année (- 0,1 %). Quant aux compagnies africaines, leur activité a crû de 4,8 % en juin, pour une progression de 3,1 % sur le semestre malgré le ralentissement de l'économie sud-africaine, Iata restant optimiste pour le reste de l'année.

Des raisons de s'inquiéter

S'ils se réjouissent de voir la croissance revenir, les transporteurs aériens se méfient du contexte géopolitique tendu dans plusieurs régions du monde. Pour Tony Tyler, "l'amélioration de l'environnement économique est toujours une bonne nouvelle pour le fret aérien, mais cette reprise pourrait différer des précédentes. D'abord parce que de nombreuses menaces pèsent sur le secteur avec les conflits, les sanctions internationales et les craintes liées à l'épidémie d'Ebola. Ensuite, parce que les choses ne sont pas restées figées pendant les deux années que le transport aérien a passées dans le marasme. Le secteur de la logistique est devenu encore plus concurrentiel, les chargeurs demandent des temps de transit de bout en bout plus rapides, une plus grande fiabilité et une meilleure efficacité".
Pour y remédier, le patron de l'association qui revendique 240 compagnies membres représentant 84 % du trafic aérien mondial souhaite que soient développés les outils communautaires. "Plus que jamais, les axes de développement pour le fret aérien se trouvent dans les programmes d'envergure mondiale comme e-Freight et Cargo 2000, qui sont de nature à aider la chaîne de professionnels à satisfaire leurs clients".

Franck André

Mardi 12 Août 2014



Lu 251 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse