La croissance du port de Sète soutenue par le roulier et les vracs


À 3,74 millions de tonnes, le Port de Sète a battu en 2015 le record d'activité enregistré en 2011 avec une progression de 14 %. Un trafic tiré vers le haut par de nombreuses filières dont l'activité ro-ro et les vracs.


Les remorques en provenance de Turquie ont joué un rôle essentiel dans l'année du port de Sète © Ekol
Les remorques en provenance de Turquie ont joué un rôle essentiel dans l'année du port de Sète © Ekol
Le port de Sète a achevé l’année 2015 sur une croissance de 14 % en tonnage pour atteindre 3,74 millions de tonnes contre 3,27 Mt en 2014. Il dépasse ainsi le record d’activité depuis la création de "Port Sud de France" en 2008, qui avait été établi en 2011 à 3,61 Mt, Sète enregistre donc son meilleur niveau sur les dix dernières années. Ces résultats sont, selon la direction de l'établissement, "le fruit d’une croissance de la majorité des trafics, cumulée au développement de nouvelles lignes".

Forte hausse des diverses

Les marchandises diverses ont progressé de 42 % pour s'établir à 656.000 tonnes, soit 194.000 tonnes de plus qu'en 2014. La direction du port attribue cette forte croissance au développement de la ligne régulière de remorques en provenance de Turquie opéré par Ekol (12.000 unités) et au service Afrique de l'Ouest de l'italien Grimaldi. Une ligne dont la fréquence est passée d'un départ par mois à un toutes les trois semaines.
Le port héraultais ajoute que les véhicules neufs ont augmenté de 5% grâce notamment aux marques Ford et Renault.
Sète a assisté à une progression de 18 %, à 480.000 tonnes, de l'import des graines oléagineuses, de 16 % des volumes de tourteaux (458.000 tonnes). Quant au bétail vivant, il a augmenté de 30.000 têtes à l'export pour s'établir à 150.000 têtes.
Autres filières en hausse, la pâte à papier et le papier (108.000 tonnes, + 25 %), la houille, permettant d’atteindre les 125.000 tonnes pour le trafic de charbon et de coke de pétrole en 2015, ou encore le biodiesel à l'export (+ 20 %, à 240.000 tonnes).
Avec un doublement de volume (+ 53.000 tonnes), le trafic d'huile a quasiment retrouvé l'an dernier son niveau normal comparé à une année 2014 particulièrement mauvaise.
Enfin, à 167.000, le nombre de passagers a augmenté de 3 %. la direction du port relève un doublement du secteur de la croisière (20.000 passagers) mais une baisse du nombre de voyageurs empruntant les ferries vers et depuis le Maroc.
En matière de desserte de l'hinterland, 350.000 tonnes (300 péniches, + 40 %) ont transité par la voie d’eau et 340 trains, soit 300.000 tonnes, ont été comptabilisés par le port de Sète, notamment pour les vracs, et les voitures neuves (20 trains).

Quai H et livraison au môle Masselin

L’année 2015 confirme l’engagement de Port Sud de France (PSF) en matière d’investissements, avec 55 millions d'euros réalisés depuis sa création en 2008. Plus de 250 millions d'euros auront été investis sur le port à travers la Région, PSF et le secteur privé depuis 2008. La part de l’investissement privé s'élève à 50 %, avec pour les investissements les plus récents, la livraison fin 2015 d’une nouvelle Centrale biomasse et d’une usine d’estérification (Saipol) pour 30 millions d'euros sur le port.
Les deux principaux chantiers en 2015 pour le port sétois ont été ceux du démarrage des travaux du nouveau quai H et la livraison de deux nouveaux postes à quai localisés au môle Masselin.
La livraison du quai H est prévue pour l’été 2016, offrant 467 mètres de linéaire pour une profondeur de 14,5 mètres, pouvant être portée à 15,5 mètres, avec l’objectif prioritaire de développer le conteneur.
La mise en service du môle Masselin, destiné à l’activité passagers, a permis depuis mai dernier de délocaliser l’activité ferry du bassin Colbert qui est destiné au trafic de marchandises diverses. Le port se dit ainsi "en mesure de mieux répondre aux évolutions de la taille des navires de la compagnie GNV, qui exploite les lignes sur le Maroc, et d’ouvrir ces postes à quai à l’accueil des navires de croisière".

Vincent Calabrèse

Vendredi 29 Janvier 2016



Lu 755 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse