La direction de la SNCM demande une table ronde


La direction de la SNCM a demandé dimanche 30 mars à l'État d'organiser une table ronde des actionnaires de la compagnie maritime marseillaise, en grève depuis mercredi 26 mars.


Les syndicats de la SNCM ont entamé leur grève mercredi 26 mars © SNCM
Les syndicats de la SNCM ont entamé leur grève mercredi 26 mars © SNCM
La direction de la SNCM demande à l'État d'organiser une table ronde. "Il est insupportable pour notre entreprise qu'après plus de cinq jours de blocage, les solutions de sortie de crise ne soient pas trouvées. Alors que la compagnie dispose d'un plan industriel de relance initialement accepté par tous, qu'elle met en place des réformes profondes et que son projet attire des investisseurs sérieux, comment doit-on interpréter les silences de ceux qui hypothèquent ainsi son avenir", lance le président du directoire, Marc Dufour.
"Nous ne pouvons pas accepter plus longtemps que notre situation financière se dégrade, que nos clients, notamment la Corse, payent le prix fort parce que nous sommes ligotés et qu'il nous est interdit de regarder devant nous et de travailler normalement", poursuit-il, demandant "solennellement à l'État - qui est déjà très impliqué – d'organiser une table ronde de l'ensemble des actionnaires de la SNCM pour envisager l'avenir". "Je souhaite vivement que les organisations syndicales suspendent leur mouvement une fois cette table ronde convoquée", conclut Marc Dufour.
Les syndicats ont entamé mercredi 26 mars une grève, la seconde depuis janvier, pour pousser le gouvernement à chasser l'actionnaire principal Transdev (66 % du capital), filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia Environnement, qui a affiché son hostilité croissante vis-à-vis du plan de redressement de la société. L'État détient par ailleurs 25 % du capital de la société, et les salariés les 9 % restants. Ce plan prévoit un renouvellement de la flotte, une augmentation du temps de travail et une réduction d'environ 500 postes sur 2.600.
Dimanche 30 mars, une cinquantaine de grévistes, majoritairement CGT, avaient empêché l'accostage au port de Marseille d'un navire de croisière, avec 2.700 personnes à bord.

AFP

Lundi 31 Mars 2014



Lu 103 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse