"La disparition de la SNCM aurait des conséquences graves"



"La grève à la SNCM n'était pas justifiée" © Franck André
"La grève à la SNCM n'était pas justifiée" © Franck André
Une écrasante majorité de Corses condamnent la grève d'une semaine, début janvier, de la SNCM mais ne font pas confiance au gouvernement pour relancer la compagnie délégataire du service public maritime dont la disparition aurait des "conséquences graves", selon un sondage publié mercredi 5 février par le magazine "Paroles de Corse". Pour 72 % des personnes interrogées par l'institut Opinion of Corsica, partenaire d'OpinionWay, cette grève destinée notamment à dénoncer les distorsions de concurrence, n'était pas justifiée. Les personnels de la SNCM demandaient l'obligation pour toutes les compagnies ayant des activités en France, notamment la société italo-suisse Corsica Ferries aux navires battant pavillon italien et aux équipages multinationaux, d'être régies par le pavillon français "premier registre". Les sondés sont encore plus nombreux (75 %) à "ne pas faire confiance au gouvernement" qui a annoncé, par la voix du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, s'être engagé à soutenir un plan de relance de la SNCM avec la construction de quatre nouveaux navires. Ce plan a été approuvé par les actionnaires (Transdev, coentreprise Veolia/Caisse des dépôts et consignations, 66 %, État, 25 %, et personnels, 9 %) de la compagnie et approuvé majoritairement par les syndicats.
Pour 59 % des personnes interrogées, la disparition de la SNCM aurait "des conséquences graves pour la Corse", 32 % estiment que cela serait "sans importance", 3 % ne se prononcent pas. Elles souhaitent toutefois à une grande majorité (78 %) que toutes les compagnies opérant actuellement poursuivent leurs activités notamment pour éviter un monopole. 75 % des sondés souhaitent une garantie pour le service public maritime entre Corse et continent, 25 % seulement étant favorable au seul jeu de la concurrence. Pour près de la moitié des personnes interrogées (49 %), ce sont les actionnaires de la SNCM qui sont les plus légitimes pour assurer l'avenir de la compagnie, contre 37 % en faveur des collectivités régionales (Paca et Corse) et 20 % pour l'État. Sondage réalisé par Opinion of Corsica auprès d'un échantillon de 511 habitants de la Corse âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, du 16 au 22 janvier 2014.

AFP

Mercredi 5 Février 2014



Lu 80 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse