La flotte non pétrolière française compte 87 navires


Au 1er janvier 2012, sur les 212 navires de plus de 100 UMS dédiés aux transport de marchandises et de passagers que comptait la flotte de commerce sous pavillon français, la flotte non pétrolière comptait 87 unités de charge pour un total de jauge brute d'une capacité d'emport de plus de 2,7 millions de tonnes.


© Franck André
© Franck André
Les dernières statistiques livrées par la mission de la flotte de commerce, rattachée à la direction des Infrastructures des transports et de la mer et la direction des Affaires maritimes, répertoriaient au 1er janvier dernier trois sorties de flotte dont une en régularisation au cours du dernier trimestre 2011.
Il s'agissait du «Maersk Garonne», de Maersk Maritime, qui a suivi le second semestre 2011 le «Maersk Gironde», son sister-ship, qui était sorti précédemment. Ce porte-conteneurs de 50.757 unités de jauge navigue désormais, lui aussi, sous pavillon danois.

"Le «CMA CGM Marco Polo» immatriculé au Rif"


En Guadeloupe, le «Danibe», roulier de la Marie Galantaise Maritime, a également quitté la flotte française pour des intérêts vénézuéliens.
Les services du ministère compte la sortie en régularisation du «Kura Ora 3», qui était sorti de flotte le 12 décembre 2010.
Selon la mission de la flotte de commerce, cette année, le Rif devrait enregistrer un navire de plus avec l'arrivée du «CMA CGM Marco Polo», un porte-conteneurs d'une capacité de 16.000 EVP.
En France, on attend également la mise en service du «Kura Ora IV», un caboteur de 1.165 tonnes de port en lourd et 413 UMS, qui a été acquis par la Compagnie de Transport Maritime des Îles Tuamotu en juillet 2010. Construit au Japon en 1992 au titre de sablier, il prendra la suite du «Kura Ora II» sur la desserte des
Îles Tuamotu.

Maritime Nantaise : deux commandes chez Hyundai Mipo

Les services du ministère relèvent que la Maritime Nantaise a commandé deux porte-conteneurs rouliers aux chantiers Hyundai Mipo en Corée du Sud. Ces navires seront immatriculés au Rif. L'armateur devrait en
prendre livraison au cours de l’année 2013.
Revenant sur le contexte économique qui a marqué les deux secteurs du transport conteneurisé et du vrac sec au cours du second semestre 2011, la mission de la flotte de commerce rattachée à la direction des Infrastructures des transports et de la mer estime : «après la reprise de 2010, les trafics conteneurisés ont commencé à baisser au cours du mois d’août et la chute des taux de fret s’est accélérée à partir de l’été 2011». Et d'entrer dans le détail de la chute des taux de fret qui ont expliqué les lourdes pertes subies par les armateurs l'an dernier. "Entre 2010 et novembre 2011, le prix de transport d'un conteneur au départ de Chine vers l'Europe du Nord est passé de 1.800 dollars à 500 dollars, selon le Shanghai Shipping Exchange". Les auteurs de l'étude prennent pour exemple CMA CGM. "Les effets les plus lourds de la récession actuelle se concentrent sur son principal marché, c’est-à-dire sur les lignes Asie-Europe. Ainsi, après avoir résisté au premier semestre 2011, la compagnie a affronté de lourdes difficultés à partir de l'été 2011. Le groupe prévoit un plan d’économies important pour 2012, qui se focaliserait sur une rationalisation des services, la fermeture éventuelle de lignes, la cession de navires et la vente d’actifs. En termes de flotte, la situation financière difficile de la compagnie se traduit par le ralentissement de l’accroissement de la flotte et l’expose davantage à ses principaux concurrents européens", ajoute le document.
La mission de la flotte de commerce juge que «si ses concurrents, et Maersk en particulier, peuvent s'appuyer sur un groupe très puissant et diversifié, CMA CGM ne peut compter que sur ses propres forces dans le conteneur, ce qui limite sa capacité de développement de la flotte».
En dehors des quinze navires déjà commandés et en attente de livraison, la flotte, composée aujourd’hui de 408 unités, dont 92 en affrètement, ne devrait pas enregistrer d’autres nouvelles entrées, selon le document. En revanche, elle devrait subir plusieurs sorties. Actuellement, le groupe est en cours de cession de deux porte-conteneurs : le «CMA CGM Wagner» (qui bat pavillon du Royaume-Uni) et le "CMA CGM Verdi" (pavillon Bahamas). «Ces navires viennent s’ajouter à la liste des 25 navires que la compagnie a déjà vendus depuis le mois de mars 2010», précise la note statistique.
Selon les services du ministère en charge des Transports, l’âge moyen de la flotte non pétrolière s'élève à 6,4 ans au 1er janvier 2012, contre 5,1 ans au 1er juillet 2011.
Du côté de la flotte passagers, elle comptait 77 navires au 1er janvier 2012 pour une capacité d'emport de plus 56.000 passagers représentant plus de 0,9 million d'unités de jauge brute et 0,15 tonne de port en lourd.
La flotte passagers a, selon le document, enregistré cinq entrées pour deux sorties au deuxième semestre 2011. Et de rappeler notamment l'entrée en flotte du «Piana» de La Méridionale de Navigation sur la desserte de la Corse qui avait été commandé pour remplacer le «Scandola».
Le document semestriel souligne que la Compagnie du Ponant cédera à l'automne son paquebot "Le Levant" à Paul Gauguin Cruises. Il mentionne le changement d'immatriculation prévu par Louis Dreyfus Armateur du «Norman Voyager», un navire sous pavillon britannique et indique que la SNCM chercherait à vendre l'«Île de beauté» ainsi que le «King Tamatoa», ex-"Liamone".

Vincent Calabrèse

Mardi 13 Mars 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse