La liaison transmanche Dieppe-Newhaven est prolongée d'un an


La liaison transmanche entre les ports français de Dieppe et britannique de Newhaven, assurée par DFDS Seaways, a été prolongée d'un an, après un accord entre la compagnie danoise et le syndicat mixte SMPT contrôlé par le département de Seine-Maritime.


Le "Seven Sister" et le "Côte d’Albâtre" assureront les traversées © DFDS France
Le "Seven Sister" et le "Côte d’Albâtre" assureront les traversées © DFDS France
Un accord a été signé pour une prolongation d'un an de la liaison Dieppe-Newhaven. DFDS France, qui détient la délégation de service public (DSP) d'exploitation et de commercialisation de la ligne depuis 2012, va encore l'assurer jusqu'à la fin 2015. Ce sera ensuite au SMPT de décider s'il entend poursuivre ce partenariat.

Une ligne déficitaire

Cette ligne déficitaire, à hauteur d'une vingtaine de millions d'euros, représente néanmoins un poids économique important pour l'économie haut-normande en général et dieppoise en particulier. Selon une étude du SMPT, la ligne représente 1.500 emplois directs, indirects et induits. En 2013 le trafic a représenté 238.143 touristes, 92.744 véhicules légers ainsi que 38.596 poids lourds. Le protocole d’accord prévoit qu'en 2015, non plus un seul, mais deux navires, le "Seven Sister" et le "Côte d’Albâtre" - navires détenus par le SMPAT -, assureront les traversées. De nouvelles rotations seront en outre expérimentées, en saison haute, pour répondre à des demandes touristique et économique croissantes, enregistrées au cours de ces dernières années.
Pour Peder Gellert Pedersen, président de DFDS Seaways France, l'accord est "une bonne nouvelle pour nos salariés et nos partenaires qui ont à cœur de voir l’exploitation de la ligne Dieppe-Newhaven se poursuivre". La compagnie est basée à Dieppe où vivent un grand nombre de ses salariés. Le maire de Dieppe, Sébastien Jumel, a estimé pour sa part qu'il fallait "mettre à profit le délai d’un an" pour élaborer "un plan stratégique et global" et mettre en place "un élargissement du tour de table pour assurer le financement". Dans le passé, le président du Conseil général de Seine-Maritime, Nicolas Rouly, a déjà sollicité le Conseil régional de Haute-Normandie pour qu'il participe au tour de table. Le département soutient financièrement la ligne à hauteur de 18 millions d'euros par an et la ville de Dieppe verse quant à elle 400.000 euros.

AFP

Vendredi 31 Octobre 2014



Lu 125 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse