La ligne régulière voit des géants partout


L'augmentation de la taille des porte-conteneurs s'accélère depuis quelques années et touche toutes les routes maritimes, que ce soit directement, pour des besoins de massification et de gains de productivité, ou par ricochet sur les marchés de niche.


© DSME
© DSME
Si la tendance à l'accroissement de la taille des porte-conteneurs n'est pas nouvelle, on constate ces dernières années une nette accélération et une généralisation du phénomène. La capacité moyenne des navires cellularisés déployés dans le monde a crû de 24 % depuis 2008, passant de 2.610 à 3.250 EVP, selon les chiffres recueillis par Alphaliner. Alors que le nombre d'unités n'a progressé que de 8 % au cours de cette période, pour atteindre 4.965 aujourd'hui, la capacité totale a bondi de 35 % en quatre ans. Elle atteignait 16,13 millions d'EVP au début du mois d'août.
Cette évolution de l'offre mondiale s'ajoute à celle de la taille des navires. Elle se répercute elle aussi sur les opérations et sur les prix du transport maritime de ligne, particulièrement en ces temps de demande atone.

L'Asie-Europe imprime la tendance

L'accroissement de la taille des navires a touché toutes les routes maritimes et continuera de le faire au vu des navires neufs restant à livrer dans les prochains mois. "Cette évolution provient du fait que les opérateurs ont privilégié les commandes de gros navires devant la nécessité de réaliser des économies d'échelle en réduisant les coûts unitaires pour compenser la hausse du prix des soutes", estime Alphaliner.
C'est le marché leader, entre l'Extrême-Orient et l'Europe, qui a reçu la majorité des très gros porte-conteneurs. Sur les 138 navires de plus de 10.000 EVP livrés au cours des quatre dernières années, 124 ont été et sont toujours alignés sur cette route. La taille moyenne des unités déployées sur ce trade est impressionnante : 9.350 EVP, contre 6.390 en 2008, d'après le consultant. Celui-ci s'attend à ce que la barre des 10.000 EVP de moyenne soit franchie au milieu de l'année prochaine.

"La taille du plus gros navire desservant le Moyen-Orient et le sous-continent indien a plus que doublé depuis 2008"


Les lignes en provenance et à destination du Moyen-Orient et du sous-continent indien ne bénéficient de navires de plus de 10.000 EVP (sept unités) que depuis le début de cette année, mais ce sont elles qui affichent la plus forte croissance au niveau de la taille moyenne : 51 %, de 2.350 à 3.540 EVP. Alphaliner précise que, depuis 2008, la taille du plus gros porte-conteneurs sur ce trade a plus que doublé, passant de 6.600 à 14.000 EVP. Les lignes desservant l'Amérique latine ont aussi connu une forte hausse, avec des unités atteignant 9.600 EVP de capacité. Le navire moyen est passé de 2.300 à 3.400 EVP, soit une croissance de 48 %. Sur les liaisons entre l'Asie et l'Amérique du Sud, les navires gréés de 2.000 à 3.000 EVP, qui formaient la majorité en 2008, tant sur la côte Est que sur la côte Ouest, ont progressivement disparu du paysage. Ainsi, les trades Asie-côte Est d'Amérique du Sud et Asie-côte Ouest "sont maintenant dominés par une flotte non gréée d'unités de 4.000 à 9.000 EVP".
L'Amérique du Nord n'a pas suivi la même trajectoire. Avec une hausse de 15 % de la taille moyenne des navires, les liaisons avec l'Europe et l'Asie affichent la plus faible augmentation de taille de navires de tous les trades considérés par Alphaliner. C'est aussi là que la croissance de la demande a été la plus modeste, puisqu'elle a même décliné de 47,75 millions d'EVP en 2008 à 47,5 millions en 2011.

Des marchés faussés

La course au gigantisme sur les grands trades les plus porteurs a parfois, par ricochet, faussé le jeu sur quelques marchés de niche. Pour Alphaliner, "ce goût pour les plus gros porte-conteneurs a bouleversé les projets de développement de plusieurs compagnies maritimes qui avaient commandé des navires dont la taille était adaptée spécifiquement à certaines routes et qui se sont retrouvées à rivaliser avec des unités beaucoup plus grandes une fois livrées". C'est ainsi le segment des navires de 2.000 à 4.000 EVP qui subit la concurrence la plus forte de la part d'unités de plus grande taille, elles-mêmes chassées des grands trades par les porte-conteneurs géants. Alphaliner relève qu'en 2008, quelque 450 navires de moins de 4.000 EVP étaient déployés les routes Asie-Europe, Asie-Moyen-Orient-Inde-Pakistan et Asie-Amérique du Sud. Ils seraient aujourd'hui moins de 100.

Franck André

Mardi 21 Août 2012



Lu 506 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse