La loi travail inquiète les syndicats routiers


Les fédérations CGT et FO des chauffeurs routiers ont été reçues lundi 11 avril par le secrétariat d'État aux Transports pour évoquer les "conséquences dramatiques sur le salaire" qu'aurait le projet de loi travail.


"Si rien n'est fait, le mois de mai sera chaud dans les transports routiers" © Renault Trucks
"Si rien n'est fait, le mois de mai sera chaud dans les transports routiers" © Renault Trucks
Une disposition de la loi travail sur les heures sup' inquiète les syndicats routiers. Selon le texte défendu par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, un accord d'entreprise pourra abaisser le taux de majoration des heures supplémentaires jusqu'à 10 % au lieu des 25 % généralement pratiqués.

Conséquences dramatiques sur le salaire

Dans le transport routier de marchandises, cela "pourrait avoir des conséquences dramatiques sur le salaire ou le temps de travail", indique la CGT-Transports. Dans ce secteur, en effet, la rémunération est largement gonflée par les heures supplémentaires qui ne sont "pas des heures exceptionnelles" consécutives à un accroissement temporaire d'activité, "mais des heures normales de travail", affirme Jérôme Vérité, numéro un de la fédération.
La loi travail "pourrait faire perdre plus de 1.300 euros de salaire par an avec la diminution à 10 %, pour quelqu'un qui fait 200 heures par mois", a-t-il calculé en se basant sur le taux horaire de la convention collective. Actuellement, les heures sont majorées de 25 % à partir de 152 heures travaillées puis à 50 % au-delà de 186 heures, selon lui.
Jérôme Vérité "craint" particulièrement pour les salariés travaillant "dans les petites boîtes", notamment chez les sous-traitants où la présence syndicale est faible et la pression des grands groupes forte. "On nous a promis une réponse rapidement. Ils ont reconnu qu'il y avait un problème", a déclaré Jérôme Vérité à l'issue de l'entrevue avec des conseillers du secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies. "Nous leur avons dit que, si rien n'est fait, le mois de mai sera chaud dans les transports routiers", a-t-il ajouté.

AFP

Mardi 12 Avril 2016



Lu 210 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse