La nationalisation temporaire de STX remporte les suffrages


François Fillon s'est dit d'accord mardi 4 avril avec Benoît Hamon, qui proposait lors du débat entre les onze candidats à la présidentielle, de nationaliser temporairement les chantiers de Saint-Nazaire pour éviter une fuite du "savoir-faire" français.


L'État envisage déjà une nationalisation transitoire des chantiers STX de Saint-Nazaire © STX
L'État envisage déjà une nationalisation transitoire des chantiers STX de Saint-Nazaire © STX
Benoît Hamon et François Fillon sont d'accord sur une nationalisation temporaire des chantiers STX de Saint-Nazaire. "Oui, nos savoir-faire peuvent quitter demain la France si nous ne faisons pas les bons choix sur le plan industriel. Je propose que, sur ces chantiers navals, plutôt que d'assister au désarmement de notre savoir-faire (...) nous mettions en place une nationalisation temporaire", a déclaré Benoît Hamon sur BFMTV/CNews mardi 4 avril, une solution déjà envisagée par le gouvernement actuel.
"Je voudrais juste dire à Benoît Hamon que c'est mon gouvernement qui a fait rentrer l'État au capital de STX, justement pour la raison que vous avez évoquée", a réagi François Fillon, qui prenait la parole juste après le candidat socialiste. "Effectivement, aujourd'hui, dans la difficulté où se trouve ce chantier et compte tenu des risques de voir le savoir-faire partir, une nationalisation qui ne soit pas permanente, qui soit là pour permettre une solution à cette entreprise doit être envisagée", a continué le candidat LR.

Dans l'attente de partenaires

"Je m'en réjouis", a répondu Benoît Hamon, qui avait auparavant indiqué qu'il souhaitait que cette nationalisation temporaire dure "jusqu'au moment où nous retrouverons des partenaires". Selon le quotidien "Le Monde", l'État envisage une nationalisation transitoire des chantiers de Saint-Nazaire, s'il ne parvient pas à un accord satisfaisant sur leur reprise par l'italien Fincantieri.

AFP

Mercredi 5 Avril 2017



Lu 314 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse