La nouvelle direction de Nexans change de cap


La nouvelle équipe dirigeant du fabricant français de câbles Nexans a pris le taureau par les cornes en esquissant un ambitieux plan de restructuration, dans la foulée d'un avertissement sur résultats qui fait suite à une litanie de mauvaises nouvelles.


© Nexans
© Nexans

Nexans a prévenu que sa marge opérationnelle allait stagner cette année aux alentours de 140 millions d'euros alors qu'il tablait encore fin juillet sur une progression, en raison d'une tendance "plus difficile" que prévu sur ses marchés. En données organiques, le chiffre d'affaires devrait enregistrer un recul de 4 % au troisième trimestre et être stable sur l'ensemble de l'exercice, a indiqué le groupe. Nexans avait déjà émis deux avertissements sur résultats l'an dernier et avait dû revoir en début d'année 2014 ses perspectives à moyen terme.
Le groupe avait terminé 2013 sur une perte nette de 333 millions d'euros. Il y a un an, il avait aussi annoncé la suppression de 468 postes en Europe, son berceau historique. Ces contreperformances contrastent avec le dynamisme du grand rival italien Prysmian.

Nouvelles restructurations en vue

Recruté il y a un an cher ArcelorMittal, le nouveau directeur général Arnaud Poupart-Lafarge a marqué d'entrée son territoire. Nexans entend désormais se concentrer sur quatre marchés porteurs : la distribution et le transport d'énergie, le développement des énergies fossiles et renouvelables, les réseaux de transports et la construction. Il ne fait aucune mention aux télécommunications alors que d'autres fabricants de câbles sont présents à la fois sur les marchés de l'énergie et ceux des télécoms.
Si le groupe se dit assuré de son avenir, ses médiocres perspectives à court terme renforcent pour lui "la nécessité de mettre en place ou d'accélérer les actions qui (lui) permettront de créer de la valeur dans la durée". Sans donner de détails concrets, la nouvelle direction a ainsi indiqué qu'elle allait tenter de "regagner en compétitivité" en "réduisant drastiquement ses coûts". Les métiers en difficultés devront aussi être "redressés" ou cédés.


Frédéric Garlan

Jeudi 2 Octobre 2014



Lu 99 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse